VACALUT Joannès, Antoine

Par Jean-Luc Marquer

Né le 19 mai 1914 à Luzinay (Isère), mort des suites de blessures le 2 septembre 1944 à Vienne (Isère) ; cultivateur ; résistant, homologué Forces françaises de l’Intérieur

Joannès, Antoine Vacalut était le fils d’Antoine et de Joséphine Fournier.
Il épousa Juliette, Lucienne Chuzel. Ils habitaient Pont-Évêque (Isère) où Joannès Vacalut était cultivateur.
Il s’engagea dans la Résistance et rejoignit les rangs des Forces françaises de l’Intérieur.
Grièvement blessé dans un accident, il fut transporté à l’hôpital du Mont-Salomon à Vienne (Isère) où il mourut à 23 heures, le 2 septembre 1944.
Un article du n°1 du Journal Vienne Libre paru le 3 septembre 1944 signale que, la veille (le 2 septembre 1944), plusieurs personnes furent grièvement blessées en manipulant une boîte de conserve sur laquelle était marquée "Margarine" et qui était piégée. Il est probable que Joannès Vacalut fut l’une de ces victimes, ainsi que Paul Fortmann.
Joannès Vacalut obtint la mention "Mort pour la France" et fut homologué résistant, membre des Forces françaises de l’Intérieur.
Son nom figure sur le monument aux morts de Pont-Évêque et sur la plaque commémorative apposée dans l’église de Pont-Évêque.


Notice provisoire

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article239248, notice VACALUT Joannès, Antoine par Jean-Luc Marquer, version mise en ligne le 28 mars 2021, dernière modification le 28 mars 2021.

Par Jean-Luc Marquer

SOURCES : AVCC Caen, AC 21 P 157383 (à consulter) — Mémorial GenWeb — Vienne Libre n°1, 3 septembre 1944 — État civil

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément