BRUGOUX Jean, Gaétan

Par Mauricette Laprie

Né le 4 février 1897 à Mussidan (Dordogne), mort le 12 janvier 1961 à Saint-Yzan-de-Soudiac (Gironde) ; cheminot ; militant communiste de la Gironde.

Fils de Etienne Jean Brugoux, ajusteur, et de Jeanne Mathieu, sans profession, Jean Gaétan Brugoux se maria le 25 mars 1922 à Guitres (Gironde) avec Marie Jeanne Courouge, sans profession née le 2 septembre 1896 à Guitres. De leur union naquit deux filles à Guitres, Jeanne Marie Georgette le 23 août 1923 et Lucienne Marie Jeanne le 28 décembre 1924.

Ajusteur, il combattit contre l’Allemagne du 9 janvier 1916 au 5 avril 1919. Affecté aux chemins de fer de l’Etat, il fut nommé à la 4e section de Saint Mariens (Gironde) le 6 novembre 1919, puis à Rennes (Ille-et-Vilaine) le 15 mai 1927, à Nantes (Loire-Atlantique) comme chauffeur le 29 septembre 1927, à Saint-Yzan-de-Soudiac le 22 août 1929 et à La Rochelle (Charente Maritime) le 14 juillet 1935.

Mécanicien de route à la SNCF au dépôt de Saint-Mariens (Gironde), demeurant à Saint-Yzan-de-Soudiac, adhérent du PC depuis juin 1937, il fut interné le 22 novembre 1940 et libéré le 1er avril 1941. Un rapport de la préfecture de la Gironde section des affaires politique de 1941 mentionna l’activité de sa femme Marie Courouge en tant que membre du Comité des femmes contre la guerre et le fascisme.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article239303, notice BRUGOUX Jean, Gaétan par Mauricette Laprie, version mise en ligne le 13 mars 2021, dernière modification le 13 mars 2021.

Par Mauricette Laprie

SOURCES : Arch. Dép. Gironde, SC412, 1R1597. — État civil de Mussidan (Dordogne).

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément