VIROLET Gaston, Louis, Édouard

Par Eric Panthou

Né le 20 mars 1897 à Moulins (Allier), exécuté sommairement par les Allemands le 6 septembre 1944 à Nevers (Nièvre) ; garçon de café ; victime civile.

Plaque en l’hommage de Gaston Virolet

Fils de Jean, 37 ans, serrurier et de Clothilde Morel, 30 ans, couturière, Gaston Virolet était garçon de café au Café de Paris, place Guy-Coquille à Nevers (Nièvre). Célibataire, il habitait 11 rue Gambetta à Nevers. Dans la nuit du 6 au 7 septembre 1944 une forte colonne allemande de 200 hommes, la toute dernière avant la libération, fit son entrée à Nevers, mitrailleuse braquées sur les fenêtres, prêtes à tirer au moindre mouvement suspect. C’est alors qu’il regagnait son domicile après le service que Gaston Virolet tomba sous les balles de cette colonne allemande rue Saint-Martin. Ce même 6 septembre, 6 autres FFI ont été exécutés sommairement par les Allemands trois jours avant la Libération de la Ville.

Son nom figure sur une plaque commémorative à son nom à Nevers , rue Saint-Martin. Il avait 47 ans.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article239361, notice VIROLET Gaston, Louis, Édouard par Eric Panthou, version mise en ligne le 16 mars 2021, dernière modification le 4 avril 2021.

Par Eric Panthou

Plaque en l’hommage de Gaston Virolet

SOURCES : Arch. dép. du Puy-de-Dôme, 908 W 94 : crimes de guerre, Moulins. — Le Journal du Centre, édition Nièvre, vendredi 1 novembre 2013. — Jean-Claude Martinet, Histoire de l’Occupation et de la Résistance dans la Nièvre
1940-1944
, 1978. — Mémorialgenweb. — État-civil Nevers et Moulins (en ligne).

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément