WOURMS Bernard, Charles

Par Eric Panthou

Né le 2 avril 1923 à Bordeaux (Gironde), exécuté sommairement le 17 juin 1944 à Marmanhac (Cantal) ; résistant au sein des Forces française de l’intérieur (FFI).

Originaire d’une famille mosellanne, fils d’Étienne et de Mathilde Marie Louise Peycelon, présumé réfractaire au STO, Bernard Wourms demeurait 15 rue Daviel à Paris (XIII° arr.). Il partit au maquis, rejoignant les FTP du Cantal.
Le samedi 17 juin, dans l’après-midi, les troupes allemandes d’Aurillac (une partie des 10è et 15è compagnies du 95è régiment - la feldgendarmerie), des GMR et peut-être quelques miliciens entreprirent de remonter la vallée de la Jordanne. A 18 heures elles dépassaient Saint-Cirgues-de-Jordanne (Cantal), abattaient sur la route Bernard Wourms, à Marmanhac (Cantal) au niveau du château de la Voûte.

D’abord considéré comme inconnu, c’est un jugement du tribunal civil d’Aurillac rendu le 16 mars 1948, transcrit le 3 mai de la même année qui a identifié la victime.

Il a été reconnu Mort pour la France.

Son nom figure sur une plaque en sa mémoire sur le mur du château de La Voûte.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article239379, notice WOURMS Bernard, Charles par Eric Panthou, version mise en ligne le 17 mars 2021, dernière modification le 28 avril 2021.

Par Eric Panthou

SOURCES : AVCC Caen, AC 21 P 168922, dossier Bernard Wourms (nc). — SHD Vincennes, GR 16 P 604314, dossier Bernard Wourms (nc). — Mémorialgenweb. — État-civil Marmanhac

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément