BOUDEAU Frédéric Guy dit Baratte

Par Mauricette Laprie

Né le 9 novembre 1893 à Angoulème (Charente), mort le 21 mars 1974 à Bourg (Gironde) ; cheminot ; syndicaliste CGTU ; communiste.

Fils de Georgette Boudeau, journalière et de père non nommé, Guy Boudeau se maria à Lesterps (Charente) avec Marie Pagnoux, puis à Bordeaux (Gironde) avec Georgette Dupon le 24 décembre 1936.

Cultivateur, pupille de l’assistance publique, affecté au dépôt des équipages de la Flotte le 26 novembre 1913, il fera la campagne contre l’Allemagne du 2 août 1914 au 1er août 1918. Inscrit maritime au quartier de Rochefort le 17 août 1918, il en sera rayé pour être classé affecté spécial comme conducteur à Bordeaux, 3ème section des chemins de fer de campagne le 15 décembre 1920. Il passera d’office en domicile dans la subdivision de la Seine bureau central le 15 février 1936.

Il adhéra au syndicat CGTU en 1921 et au Parti communiste le 1er mai 1925, il fut trésorier de la cellule des cheminots de Bordeaux PO Etat (Paris-Orléans).

En janvier 1941, il fera l’objet d’une enquête de la Section des affaires politiques du Cabinet du Préfet de la Gironde le signalant comme communiste « Chef de train SNCF, demeurant 9 rue Léonard Lenoir à Bordeaux, marié, un enfant, trésorier de la cellule PC des cheminots de Bordeaux Bastide pendant 6 ou 7 ans ».

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article239405, notice BOUDEAU Frédéric Guy dit Baratte par Mauricette Laprie, version mise en ligne le 19 mars 2021, dernière modification le 19 mars 2021.

Par Mauricette Laprie

SOURCES : Arch. Dép. Gironde, SC417. — État civil d’Angoulême (Charente).

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément