BROUILLET Louis, Maurice, Marc, Marie.

Par Marie-Cécile Bouju

Né le 27 mai 1922 à Nontron (Dordogne), mort en déportation le 4 avril 1945 à Dachau (Allemagne), résistant.

Fils de Jean Maxime Brouillet, typographe puis artisan imprimeur à Nontron, et de Marie Binchet, Louis Brouillet avait le CEP. Il devint imprimeur, sans doute dans l’entreprise familiale.
Le 15 juillet 1941, il s’engagea dans l’armée de l’armistice (26e RI) et fut démobilisé le 27 novembre 1942. Il devint astreint au STO.
Brouillet devint réfractaire et s’engagea dans la résistance. A partir de la fin 1942, avec des camarades (dont Camille Dogneton), il diffusait des tracts imprimés par son père. En mars 1943, il prit le maquis en Dordogne, (groupe Mireille, maquis des Sangliers de St Alvère à Durestal).
Lors de la chute du maquis, ses camarades et lui sont arrêtés le 3 novembre 1943 et incarcérés à Périgueux et à Limoges à partir du 30 janvier 1944. Il fut jugé et condamné par la Section spéciale du tribunal de Limoges le 9 février 1944.
Il fut transféré à la centrale d’Eysses le 10 février 1944, où il participa à la révolte du 19 février 1944. A l’échec de la révolte, il fut transportés à Compiègne avant d’être déporté à Dachau le 18 juin 1944, où il disparut.
Il a été déclaré « mort pour la France » et décoré de la médaille de la Résistance.
Après la guerre, l’Imprimerie Brouillet a été rachetée par l’Imprimerie papetière nontronaise.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article239439, notice BROUILLET Louis, Maurice, Marc, Marie. par Marie-Cécile Bouju, version mise en ligne le 20 mars 2021, dernière modification le 27 juin 2021.

Par Marie-Cécile Bouju

SOURCES : SHD GR 16 P 93060. – Mémoires de résistances, Département de Dordogne, Témoignage de Camille Dogneton [en ligne]. - Arch. Mun. Nontron Acte de naiss. et acte de décès.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément