LANGE Marie.

Par Renée Dresse

Namur (pr. et arr. Namur), 9 octobre 1899 – Salzinnes (commune de Namur), 18 décembre 1981. Dirigeante fédérale puis nationale des Ligues ouvrières féminines chrétiennes puis directrice de l’Accueil Sainte-Dorothée à Godinne (aujourd’hui commune d’Yvoir, pr. Namur, arr. Dinant).

Fille de Jean Lange, architecte, Marie Lange a plusieurs frères et sœurs. L’une d’entre elles, Suzanne, devenue Mère Michaël Lange, est abbesse à l’Abbaye Sainte-Gertrude à Louvain-la-Neuve (commune d’Ottignies – Louvain-la-Neuve, aujourd’hui pr. Brabant wallon, arr. Nivelles). Un des frères, René, jésuite, aumônier de l’Armée secrète, est assassiné par les Allemands le 5 septembre 1944 à Pépinster (pr. Liège, arr. Verviers).

Marie Lange s’engage dès le lendemain de la Première Guerre mondiale au sein de la Ligue ouvrière féminine chrétienne de Namur. Elle y rencontre la fondatrice du mouvement ouvrier chrétien féminin (LOFC, aujourd’hui Vie féminine) d’avant-guerre, Louise Colen*, mais aussi Marguerite Falaise ou encore Pauline Bauloye. En 1934, le mouvement lui confie l’animation de la Fédération des LOFC de Dinant (pr. Namur, arr. Dinant). Elle contribue au développement de l’organisation dans la région qui compte rapidement trente-cinq sections.
En 1942, Marie Lange devient secrétaire nationale de la Fédération nationale des LOFC, où elle remplace Marguerite-Marie Lebfèvre. Elle occupe cette fonction dans un contexte particulièrement difficile : c’est la guerre et le pays est occupé. Les années d’immédiat après-guerre ne sont guère plus faciles.

En 1952, Marie Lange demande à être déchargée de sa fonction de secrétaire nationale des LOFC pour reprendre à temps plein la direction de l’Accueil Sainte-Dorothée à Godinne. Sa demande est acceptée : elle restera pendant près de vingt-cinq ans à la direction de cette institution.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article239452, notice LANGE Marie. par Renée Dresse, version mise en ligne le 20 mars 2021, dernière modification le 1er juin 2021.

Par Renée Dresse

SOURCES : Bruxelles, archives Vie féminine – « Mlle Marie Lange s’est éteinte à Namur dans sa quatre-vingt-troisième année », Vers l’Avenir, 22 décembre 1981, p. 5.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément