MORDELLÈS Émile, Marie

Par Jean-Jacques Doré

Né le 6 octobre 1894 à Ploubezre près de Pleumeur-Bodou (Côtes-du-Nord, Côtes-d’Armor) ; chauffeur inscrit maritime ; secrétaire adjoint du syndicat CGT des Marins du Havre (Seine-Inférieure, Seine-Maritime) en 1922.

Fils de cultivateurs, Émile Mordellès, inscrit maritime n° 8462 à Lannion (Côtes-du-Nord, Côtes-d’Armor) le 20 avril 1914, fut mobilisé comme matelot en août 1914. Marié à Lannion avec Jeanne Salaün le 22 juillet 1918, il fut rendu à la vie civile le 10 octobre 1919 et choisit de s’installer au Havre 31 rue Dauphine où il ouvrit un débit de boissons.

En 1920, mis à l’index de la Compagnie générale transatlantique comme "agitateur dangereux", il fut amnistié en novembre 1921, donna son adhésion au syndicat CGT des Marins du Havre et fut élu en janvier 1922 membre du bureau de l’organisation qui comprenait François Montagne (secrétaire), Émile Mordellès et Augustin Capdevert (secrétaires adjoints), Gustave Dufeil puis Alexis Le Luron (trésoriers). L’organisation qui comptait plus de 1500 adhérents dut subir le choc de la scission et la création d’un syndicat unitaire (CGTU) le 18 mai 1922 dont Henri Julie prit la direction en juillet. À ses côtés, il fut l’un des meneurs de la campagne de manifestations contre le décret Rio et rejoignit le syndicat unitaire.

À nouveau mis à l’index par la Transat, il sollicita en 1923 un nouvel embarquement en utilisant avec succès le chantage à la grève. Tuberculeux, il renonça à l’inscription maritime en 1925.

En 1931, il habitait 180 rue Saint-Maur à Paris.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article239604, notice MORDELLÈS Émile, Marie par Jean-Jacques Doré, version mise en ligne le 1er avril 2021, dernière modification le 1er avril 2021.

Par Jean-Jacques Doré

SOURCES : Arch. Dép. Seine-Maritime 2 Z 182, 1 MP 675 Affaires diverses Le Havre. — Arch. Dép. Côtes-d’Armor État civil, Registre matricule militaire.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément