BOURISSOU Charles, Pierre

Par Dominique Tantin

Né le 11 mars 1893 à Sussac (Haute-Vienne), mort le 20 juillet 1944 à Sussac ; cordonnier ; résistant au sein des FTP.

Charles Bourissou (orthographe de l’acte de naissance) était le fils de Jean, cultivateur, alors âgé de 28 ans, et de son épouse Marie née Gavinet, ménagère, âgée de 21 ans, domiciliés au village de Bonneval.

A l’instar de nombreux Limousins, il vint travailler comme maçon à Paris où il était domicilié 2 rue des Boulangers (Ve arr.). Pendant la guerre, il servit jusqu’en 1918 comme infirmier et fut blessé à la jambe droite par un éclat d’obus.

De retour à Sussac, il s’établit comme cordonnier. Le 16 avril 1921, il y épousa Maria Breuil, née à Sussac le 2 novembre 1900, et de cette union naquit le 19 juin 1931 une fille prénommée Lucette.

Charles Bourissou rejoignit la Résistance au sein des FTP commandés par Georges Guingouin dont le PC était établi à Sussac. Charles Bourassou faisait vraisemblablement partie des légaux. Il trouva la mort, tué par les Allemands lors de la bataille du Mont-Gargan. Le 20 juillet, les FTP durent se replier et les Allemands occupèrent le bourg de Sussac. Fut-il arrêté et exécuté sommairement - ce qui paraît probable puisque les FTP avaient évacué Sussac - ou bien tué au combat, la consultation de ses dossiers au SHD nous l’apprendra peut-être.

Charles Bourassou obtint la mention Mort pour la France et fut homologué FFI.

Son nom est orthographié par erreur Bourisson sur sa fiche dans Mémoire des Hommes et sur MémorialGenWeb.

Notice en attente de la communication du dossier du SHD.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article239615, notice BOURISSOU Charles, Pierre par Dominique Tantin , version mise en ligne le 26 mars 2021, dernière modification le 26 mars 2021.

Par Dominique Tantin

SOURCES : MémorialGenWeb. — Mémoire des Hommes. — Archives dép. De Haute-Vienne en ligne : état civil, registre matricule militaire, recensement de 1936. — Georges Guingouin Quatre ans de lutte sur le sol limousin Ed. Hachette 1974 — Fabrice Grenard, Les maquisards, Combattre dans la France occupée, Paris, Vendémiaire, 2019, pp. 478-483. — Service historique de la Défense, Caen, AC 21 P 31094 et Vincennes GR 16 P 82881 (nc).

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément