EPRINCHARD Marcel, Robert

Par Michel Thébault

Né le 19 avril 1917 à Saint-Sauvant (Vienne), mort des suites de ses blessures le 11 août 1944 à Rom (Deux-Sèvres) ; cultivateur ; résistant FTPF maquis Noël.

Marcel Eprinchard était le fils d’Armand Eprinchard (né en 1882 à Rouillé, Vienne) cultivateur et de Marie Louise Chaboty (née en 1890 à Saint-Sauvant). Ses parents s’étaient mariés à Saint-Sauvant le 21 septembre 1907 et eurent sept enfants entre 1908 et 1918. Marcel né en 1917 était le sixième de la fratrie. Au recensement de 1936, la famille résidait au lieu-dit Chasseigne, commune de Saint-Sauvant et Marcel Eprinchard était cultivateur avec son père. Il fut sans doute mobilisé en septembre 1939.

Il s’engagea dans la Résistance en mars 1944 rejoignant le maquis FTPF Noël, dont il devint un cadre officier, sous-lieutenant, chef de section pour le secteur de Lusignan. Il participa à de nombreuses actions du maquis contre les voies de communication (nombreuses coupures de voies ferrées, comme la rupture de la voie ferrée Poitiers – La Rochelle à Pamproux…). Il fut blessé lors d’une rencontre avec une unité allemande alors qu’il se déplaçait en voiture pour une mission. Il fut transporté à l’infirmerie clandestine du maquis établie au lieu-dit Chassignolles, (commune de Rom, Deux-Sèvres), et située près de la limite de la commune de Saint-Sauvant dans le département de la Vienne. Il y mourut des suites de ses blessures le 11 août 1944 (ou peut-être le 9 août, les sources différant sur ce point). D’abord inhumé à Rom, son corps fut plus tard ramené au cimetière de Saint-Sauvant où il repose depuis lors.

Il obtint la mention mort pour la France et fut homologué FFI. Son nom est inscrit sur le monument aux morts de Saint-Sauvant. Chaque année, le 5 Septembre, l’AMRID (l’Association pour la mémoire de la Résistance, de l’Internement et de la Déportation en pays Mélusin) rend hommage au Groupe Noël au cimetière de St-Sauvant, à 9 des résistants massacrés à Vaugeton le 27 juin 1944 et qui avaient été provisoirement enterrés au cimetière de St-Sauvant (prise de parole et dépôt d’une rose à l’appel de chaque nom). De la même manière un hommage a lieu devant la tombe de Marcel Eprinchard avec là aussi le dépôt d’une rose.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article239621, notice EPRINCHARD Marcel, Robert par Michel Thébault, version mise en ligne le 26 mars 2021, dernière modification le 9 avril 2021.

Par Michel Thébault

SOURCES : Arch. Dép. Vienne (état civil, recensements) — SHD Vincennes GR 16 P 210099 (à consulter) — Archives collectives des Forces françaises de l’intérieur (site Mémoire des Hommes) FTPF groupe Noël GR 19 P 86/47 — Renseignements Jacqueline Dribault — Mémoire des Hommes — Mémorial genweb.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément