OLIVIÉ Antoine, Clovis dit Antonin

Par Jean-Louis Ponnavoy

Né le 28 juillet 1921 à Toulouse (Haute-Garonne), mort en action le 23 août 1944 à Conques-sur-Orbiel (Aude) ; cheminot ; résistant de l’armée secrète (AS) homologué aux Forces françaises de l’intérieur (FFI).

Antoine Olivié était célibataire. Il entra à la SNCF comme auxiliaire à Toulouse. Pendant l’Occupation, il rejoignit pour six mois entre avril et octobre 1941 les Chantiers de jeunesse. Le 18 août 1944, il décida de rejoindre le maquis AS pour participer aux combats de la Libération. Il participa dès le 21 août aux combats à Limoux (Aude) et fit partie des détachements qui le 22 août partirent de Carcassonne et prirent la direction de Conques par Ventenac et Pennautier à la poursuite des unités allemandes. Il trouva la mort à Conques dans l’Aude, le 23 août 1944.
L’acte de décès fut dressé à la mairie de Toulouse où résidaient ses parents.
Il obtint la mention « Mort pour la France » apposée sur son acte de décès en 1965.
Son nom figure sur les plaques commémoratives de la SNCF en gare de Toulouse-Matabiau, à Toulouse (Haute-Garonne) avec le prénom Antonin.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article239643, notice OLIVIÉ Antoine, Clovis dit Antonin par Jean-Louis Ponnavoy, version mise en ligne le 27 mars 2021, dernière modification le 7 avril 2021.

Par Jean-Louis Ponnavoy

SOURCES : dossiers SHD GR 16 P 449846 et AC 21 P 104139 (non consultés).— Notice sans auteur dans le Mémorial 1940-1945 des Cheminots victimes de la répression, sous la direction de Thomas Fontaine, Perrin/SNCF, Paris, 2017, page 1573.— Mémoire des Hommes.— Mémorial Genweb.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément