JEUNET Roger alias Rogue dans la résistance

Par Eric Panthou

Né le 10 juin 1926 à Clermont-Ferrand (Puy-de-Dôme), mort au combat le 5 juillet 1944 à Çaloire (Loire) ; résistant au sein des Forces françaises de l’intérieur (FFI), Armée Secrète (AS).

Fils de Charles Joseph et de Pauline Maria Lemoine, Roger Jeunet était rejoignit la Résistance à une date qu’on ignore. Il était célibataire.

Il est mort dans l’incendie de la ferme Chomet à la bataille de Gland.
Une trentaine de maquisards venus de Bousssoulet (Haute-Loire) et des environs de Saint-Étienne (Loire) agissaient sur le plateau de Fontclauze, entre Çaloire et Saint-Maurice-en-Gourgois. Un corps franc de dix à douze hommes, maquisards aguerris, logeait à Gland chez l’habitant. Un autre groupe plus important avait pris possession de la ferme isolée et inhabitée du Chomet, à Çaloire. Le matin du 5 juillet 1944, Kléber terminait son tour de garde. Il fut relevé par Roger Jeunet alias Rogue. Une heure plus tard éclata un coup de feu suivi d’un tir de grenade sur la route.
"Venant de Biesse, au nord de la ferme, une vingtaine de miliciens progressait par bonds à travers les blés. D’après ses camarades, Rogue avait bien entendu monter des camions par la route de Chambles et averti ses compagnons. Mais tous pensaient qu’il s’agissait des maraîchers de Saint-Rambert en route pour le marché de Firminy. En fait, deux compagnies de la Kriegsmarine étaient montées en direction de Gland. Au passage à la Roche, un habitant avait été interpellé et sommé d’ouvrir la marche.
Tandis que tous se précipitent à l’extérieur, Rogue, grièvement blessé s’effondra dans les bras de Kléber. On le dissimula sous une réserve de planches empilées" (article du Progrès).
Pour couvrir la retraite de ses camarades, Paul Bec ripostait à la fenêtre de l’habitation, côté ouest. La situation devenant vite intenable. Il enjambait l’ouverture et affrontait les assaillants. Il tomba le casque transpercé au niveau de la tempe gauche.

Par petits groupes, les maquisards rescapés s’évanouirent dans la forêt emmenant leurs blessés et leurs armes, ils échappèrent à l’encerclement par Gland. Ils ne pourront rien pour Paul Bec ni pour Roque qui périt dans l’incendie de l’habitation contiguë à la grange.

Roger Jeunet venait d’avoir 18 ans. Il est enterré au cimetière de Saint-Paul où sa tombe, dans un état d’abandon, fut réhabilitée en 2003.

Il a été reconnu Mort pour la France.

Son nom figure sur la stèle commémorative du combat de Gland à Saint-Maurice-en-Gourgois (Loire), nommée Rogue. Il figure aussi sur le monument aux Morts à Jonage (Loire) et à la Nécropole de la Doua, commune de Villeurbanne (Rhône).

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article239644, notice JEUNET Roger alias Rogue dans la résistance par Eric Panthou, version mise en ligne le 27 mars 2021, dernière modification le 4 avril 2021.

Par Eric Panthou

SOURCES : AVCC Caen, AC 21 P 56936, dossier victime de guerre pour Roger Jeunet (nc). — SHD Vincennes, GR 16 P 309523, dossier résistant pour Roger Jeunet (nc). — "Un peu d’histoire locale : La bataille du « Chomet », en juillet 1944. ", Le Progrès, 9 juillet 2003. — "A la mémoire de Roger Jeunet", Le Progrès, 9 décembre 2003. — Mémorialgenweb.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément