OLIVA Edouard

Par Jean-Claude Malé

Né le 2 septembre 1928 à Madrid (Espagne), mort en février 2013 ; employé de bureau ; militant de la CGT.

Fils de Victor Oliva Castillo (1901-1967), combattant républicain, responsable du parc automobile à Madrid puis à Barcelone, déporté pendant la Seconde guerre mondiale, et de Nicalasa Oliva Garcia Chicharro (1905), canneuse, déportée, Edouard Oliva fut atteint par la poliomyélite à l’âge d’un an. Il réussit à marcher à quatre ans. Il resta handicapé et fut condamné au fauteuil roulant à la fin de sa vi e. Ses difficultés de santé limitèrent sa vie professionnelle et militante.
Il fut marqué par les engagements politiques de son grand-père, Policarpe Oliva, un des premiers adhérents du PSOE, comme ceux de son père qui suivit la même voie. Blessé dans les milices républicaines, son père fut interné en zone libre, à Limoges, avec sa famille puis, séparé de sa famille, interné au camp de Noë (Haute-Garonne) jusqu’en juin 1944 et déporté à Mauthausen. Sa femme fut également déportée, à Ravensbruck. Libérés, ils furent rapatriés à l’hôtel Lutécia de Paris sans se rencontrer et partirent chacun de leur côté à la recherche de leurs trois enfants. Ils se retrouvèrent tous les cinq à Eymoutiers (Haute-Vienne).
Enfant interné en 1939, après avoir fait de études jusqu’à la classe de troisième, Edouard Oliva entra dans la vie professionnelle en 1948, comme employé de bureau, les métiers ouvriers lui étant impossibles. Il entra en 1952 dans l’entreprise de TP où travaillait son père, "André Borie", en Haute-Vienne puis à Nancy. Il fut embauché ensuite aux Aciéries de Pompey (Meurthe-et-Moselle) comme technico-commercial. Militant de la CGT, il fut limité par son isolement dans les bureaux.
Retraité, il coopéra avec l’IHS CGT
Marié à Jeanne Pariset puis à Geneviève Lepennetier, il était père de quatre enfants, deux garçons et deux filles.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article239646, notice OLIVA Edouard par Jean-Claude Malé, version mise en ligne le 28 mars 2021, dernière modification le 28 mars 2021.

Par Jean-Claude Malé

SOURCES : Renseignement recueillis par Jean-Claude Malé pour l’IHS CGT des Pyrénées-Atlantiques.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément