PIRON Henri, Jérémie, Corneille

Par Jean-Louis Ponnavoy

Né le 30 juillet 1924 à Godewaersvelde (Nord), mort en action le 8 septembre 1944 à Caëstre (Nord) ; cheminot ; résistant de la Résistance intérieure française (RIF) et des Forces françaises de l’intérieur (FFI).

Henri Piron exerçait le métier d’ouvrier de la Voie à la SNCF en gare de Caëstre sous l’Occupation. Au moment des combats de la Libération, il rejoignit les FFI et participa aux combats pour la Libération de sa ville. Il reprit ensuite le travail tout en restant disponible pour son groupe FFI en cas de besoin. Le 8 septembre 1944, deux jours après la libération de Caëstre, deux Allemands furent signalés non loin de la gare ; longeant la voie ferrée en direction de la Belgique. Le chef d’Henri Piron lui demanda d’aller à leur rencontre avec deux camarades FFI pour les capturer. Mais ils tombèrent sur un important groupe de soldats allemands en retraite. Un combat s’engagea et Henri Piron fut tué d’une rafale de mitraillette. Henri Ternynck, un autre cheminot qui l’accompagnait fut tué également.
Henri Piron est inhumé dans la tombe familiale au cimetière communal, à Godewaersvelde (Nord), où il est inscrit ; "lâchement assassiné par les Allemands à la gare de Caëstre (59) le vendredi 08/09/1944 à l’âge de 20 ans".
Il obtint la mention « Mort pour la France » apposée sur son acte de décès et fut homologué au grade d’adjudant de la Résistance intérieure française (RIF) et des Forces françaises de l’intérieur (FFI).
Son nom figure sur le monument aux morts, à Godewaersvelde (Nord).

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article239657, notice PIRON Henri, Jérémie, Corneille par Jean-Louis Ponnavoy, version mise en ligne le 28 mars 2021, dernière modification le 31 mars 2021.

Par Jean-Louis Ponnavoy

SOURCES : dossier SHD Vincennes GR 16 P 480174 (nc).— Notice sans auteur dans le Mémorial 1940-1945 des Cheminots victimes de la répression, sous la direction de Thomas Fontaine, Perrin/SNCF, Paris, 2017, page 1578.— Mémorial Genweb.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément