FICHANT Raymond, Jean, Joseph

Par Thérèse Burel Jacques Girault

Né le 19 décembre 1907 à Locminé (Morbihan), mort le 16 février 1969 à Paris (XVe arr.) ; surveillant général ; militant syndical ; militant socialiste puis communiste du Loir-et-Cher et du Morbihan ; conseiller municipal de Vannes (Morbihan).

Fils d’un couple d’instituteurs dont le mari mourut pendant la Grande Guerre, Raymond Fichant, pupille de la Nation, termina ses études secondaires au lycée de Lorient (Morbihan) en 1925, puis fut élève interne de Première supérieure au lycée de Poitiers (Vienne) en 1925-1926. Après avoir obtenu une subvention d’études pour engager ses études universitaires, titulaire de la licence ès-lettres à la Faculté des Lettres de Rennes (option histoire-géographie) en 1928, il fut délégué professeur de lettres aux collèges de Saumur (Maine-et-Loire) en 1928, de Coulommiers (Seine-et-Marne) en 1930. Titularisé l’année suivante comme professeur de collège, après son service militaire (octobre 1931-octobre 1932) dans l’infanterie à Lorient, il fut nommé professeur au collège de Pontoise (Seine-et-Oise/Val-d’Oise) en 1932. Muté au collège de Blois (Loir-et-Cher) en 1933, il sollicita dès 1935 un poste de surveillant général qu’il obtint au collège Aristide Briand de Saint-Nazaire (Loire-Inférieure/Atlantique) en janvier 1937.

Raymond Fichant se maria en septembre1934 à Romorantin (Loir-et-Cher) avec une mécanographe-comptable qui commença à travailler au début des années 1950. Le couple eut deux enfants.

Après sa mobilisation (27 août 1939-26 juillet 1940), il retrouva la fonction de surveillant général à Saint-Nazaire, chargé de l’éducation générale à partir du début de l’année 1942, puis agent social chargé des finances. Sinistré partiel à la suite des bombardements, replié en novembre 1942 au collège Jules Simon de Vannes (Morbihan) comme professeur. A Vannes où vivait sa mère, il redevint surveillant général au collège, devenu lycée de Vannes en octobre 1944. Il obtint sa mutation pour un poste de surveillant général au lycée Hoche de Versailles (Seine-et-Oise) en octobre 1949 où il fut responsable de toutes les études. Il fut muté dès l’année suivante au petit collège du lycée Chaptal à Paris. Après trois longues interruptions de service dans les années 1960, il prit sa retraite en décembre 1967.

Raymond Fichant adhéra au Parti socialiste SFIO en 1928 à la section de Saumur. Membre de la Loge du Grand-Orient de France, il cessa de payer sa cotisation en janvier 1938 selon sa déclaration en 1941. Il milita ensuite successivement aux sections correspondant à ses lieux de résidence : secrétaire de la section de Pontoise en 1933, section de Blois en octobre 1934 dont il devint secrétaire en 1935-1936. Candidat aux élections cantonales en 1936 dans le canton de Blois-Ouest, il obtint 1 000 voix sur 3 211 votants. En février 1937, lors de son départ pour Saint-Nazaire, le bilan de son action à Blois était ainsi dressé : en trois ans, il avait fait trois campagnes électorales, quatre sections rurales avaient été créées et la section de Blois renforcée. Sur le plan syndical, le 5 août 1934 à Blois, il présentait, au nom du syndicat des professeurs de collège, à l’assemblée générale du SNI, une motion contre le décret-loi du 1er juillet 1934 qui supprimait le statut de la maîtrise d’internat.

Raymond Fichant, secrétaire du comité local de Libération de Vannes, ne reprit pas sa carte d’adhérent du Parti socialiste SFIO, et rejoignit le Parti communiste français. Candidat sur la liste du PCF dans le Morbihan aux élections législatives de 1946, il exerça aussi des responsabilités syndicales. Il fut conseiller municipal de Vannes jusqu’à sa démission à la fin de 1948. Il n’eut plus ensuite d’importante activité politique et quitta le PCF vers 1961. Actif syndicaliste depuis la Libération, il redevint sympathisant du Parti socialiste ou d’organisations voisines, la FGDS par exemple.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article23966, notice FICHANT Raymond, Jean, Joseph par Thérèse Burel Jacques Girault, version mise en ligne le 23 décembre 2008, dernière modification le 25 mars 2019.

Par Thérèse Burel Jacques Girault

SOURCES : Arch. Nat,, F17/28906. — Arch. Dép. Loir-et-Cher, série M, élections. — Notes de Michel Fichant, son fils.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément