THIERCELIN Georges, Émile, Eugène

Par Jean-Louis Ponnavoy

Né le 13 octobre 1921 à Frouard (Meurthe-et-Moselle), mort en action le 6 septembre 1944 à Pont-à-Mousson (Meurthe-et-Moselle) ; cheminot ; résistant non homologué.

Georges Thiercelin entra à la SNCF comme auxiliaire à Frouard (Meurthe-et-Moselle). Il était marié.
Il entra dans la Résistance et s’engagea au sein des FFI Pour participer aux combats de la Libération. Au début du mois de septembre 1944, la 80e division d’infanterie du 12e corps d’armée de la IIIe armée américaine commandée par le générai Patton était présente dans le secteur pour libérer la ville. Georges Thiercelin fut tué le 6 septembre 1944 par des éclats d’obus d’artillerie au lieu-dit "la Tour de Prague" sur la rive de la Moselle.
Il obtint la mention « Mort pour la France » apposée sur son acte de décès.
Son nom figure sur le MAM à Frouard et le monument commémoratif, à Pont-à-Mousson (Meurthe-et-Moselle).

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article239689, notice THIERCELIN Georges, Émile, Eugène par Jean-Louis Ponnavoy, version mise en ligne le 31 mars 2021, dernière modification le 31 mars 2021.

Par Jean-Louis Ponnavoy

SOURCES : dossier SHD Caen AC 21 P 159125 (nc).— Notice sans auteur dans le Cheminots victimes de la répression Mémorial 1940-1945, sous la direction de Thomas Fontaine, Perrin/SNCF, Paris, 2017, page 1589.— Mémoire des Hommes.— Mémorial Genweb.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément