FRÉOUX Jean

Par Christian Faucompré

Né le 7 février 1939 à Caden (Morbihan)  ; prêtre ouvrier, ouvrier professionnel dans la métallurgie, militant de la CGT en Indre-et-Loire, militant associatif, membre du parti communiste.

Prêtre ouvrier travaillant comme tourneur-fraiseur dans l’entreprise Adam à Saint-Avertin (Indre-et-Loire), Jean Fréoux adhéra à la CGT en 1972 parce que, disait-il : « elle a toujours été proche et solidaire de la classe ouvrière ». Il fut délégué syndical puis secrétaire du Comité d’entreprise. Son engagement confessionnel va de pair pour lui avec son engagement dans les luttes ouvrières.
Il n’arrêta pas son engagement à la porte de l’entreprise, il milita à la CNL (confédération nationale du logement) et adhéra également au parti communiste considérant qu’une démarche politique n’est qu’un prolongement naturel de son action.
Action qu’il mena sur plusieurs fronts, puisqu’il milita dans plusieurs associations comme France-Palestine et des associations humanitaires qui l’amenèrent à mener des actions en Afrique, mais aussi au plan local au sein de la CNL et de son comité de quartier.
Il est membre du collectif des retraités de la métallurgie CGT.
Jean Fréoux est un homme chaleureux, humain et généreux mais aussi un farouche défenseur de ses convictions.
Il était proche d’un autre prêtre ouvrier, Henri Barrau

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article239726, notice FRÉOUX Jean par Christian Faucompré, version mise en ligne le 1er avril 2021, dernière modification le 1er avril 2021.

Par Christian Faucompré

SOURCE  : Eléments recueillis par Jacques Trégaro le 8 mars 2021 pour le collectif IHS de l’UD-CGT d’Indre-et-Loire.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément