ARNAUTOU Raymond, Joseph

Par Jean-Louis Ponnavoy

Né le 29 novembre 1913 à Oloron (Basses-Pyrénées, Pyrénées-Atlantiques), massacré le 27 août 1944 à Bordeaux (Gironde) ; cheminot ; victime civile.

Raymond Arnautou entra à la compagnie du Paris-Orléans le 26 février 1937 comme manœuvre à Bordeaux où il était domicilié. Il était marié et père d’une d’une petite fille. Le 27 août 1944, les combats pour la libération de Bordeaux avaient commencés. Raymond Arnautou qui n’était pas en service se trouvait cours Pasteur au moment du passage d’une unité allemande qui avait pris position autour de la cathédrale et ouvert le feu sans raison apparente. Il fut touché de plusieurs balles à la tête et au ventre et décéda.
Bordeaux fut libérée le 28 août 1944.
Il obtint la mention « Mort pour la France » apposée sur son acte de décès.
Son nom figure sur le monument aux morts et le monument commémoratif de la SNCF en gare de Bordeaux-Saint-Jean, à Bordeaux (Gironde).

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article239740, notice ARNAUTOU Raymond, Joseph par Jean-Louis Ponnavoy, version mise en ligne le 2 avril 2021, dernière modification le 2 avril 2021.

Par Jean-Louis Ponnavoy

SOURCES : Notice sans auteur dans Cheminots victimes de la répression Mémorial 1940-1945, sous la direction de Thomas Fontaine, Perrin/SNCF, Paris, 2017, page 1599.— Mémorial Genweb.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément