ARTHAUD Étienne, Marius

Par Jean-Louis Ponnavoy

Né le 14 octobre 1911 à Givors (Rhône), massacré le 30 août 1944 à Givors ; cheminot ; victime civile.

Étienne Arthaud était le fils de Claude Michel, renfourneur (sic) et de Rosalie Coste, sans profession. Il entra au chemin de fer en novembre 1936. Il était chauffeur de route au dépôt de Badan, à Grigny (Rhône). Il était domicilié à Givors et semblerait être célibataire.
Le 30 août 1944, il fut tué par une patrouille allemande alors qu’il se rendait chez sa mère.
Il obtint la mention « Mort pour la France » apposée sur son acte de décès et son nom figure sur la plaque commémorative de la direction régionale SNCF à Lyon-Perrache, porte de Saône, à Lyon IIe arr. (Rhône).

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article239741, notice ARTHAUD Étienne, Marius par Jean-Louis Ponnavoy, version mise en ligne le 2 avril 2021, dernière modification le 2 avril 2021.

Par Jean-Louis Ponnavoy

SOURCES : Notice sans auteur dans Cheminots victimes de la répression Mémorial 1940-1945, sous la direction de Thomas Fontaine, Perrin/SNCF, Paris, 2017, page 1600.— État civil (acte de naissance).

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément