BOUTEILLER Alfred

Par Jean-Louis Ponnavoy

Né le 15 mai 1912 à Dieppe (Seine-Inférieure, Seine-Maritime), victime civile des combats de la Libération morte le 23 août 1944 à Quatremare (Eure) ; cheminot ; victime civile.

Alfred Bouteiller entra aux chemins de fer de l’État en octobre 1937 comme cantonnier à l’essai à Acquigny (Eure). Il s’était marié en 1935 avec Renée Duboc de qui il eut trois enfants. Le 1er mai 1940, la famille s’installa à Louviers. Il fut mobilisé et fait prisonnier. Il retrouva son poste de cantonnier à la SNCF en janvier 1941, à Quatremare. En 1944, la famille fut durement touchée. Le père , le frère et les neveux de son épouse furent tués lors du bombardement de Rouen. Le 23 août 1944, Alfred Bouteiller fut tué en se rendant dans un abri au cours de la bataille pour la libération de Quatremare.
Son nom figure sur le monument aux morts, à Quatremare (Eure) et sur la plaque commémorative de la SNCF à la direction régionale, à Rouen (Seine-Maritime).

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article239750, notice BOUTEILLER Alfred par Jean-Louis Ponnavoy, version mise en ligne le 3 avril 2021, dernière modification le 3 avril 2021.

Par Jean-Louis Ponnavoy

SOURCES : Notice sans auteur dans Cheminots victimes de la répression Mémorial 1940-1945, sous la direction de Thomas Fontaine, Perrin/SNCF, Paris, 2017, page 1602.— Mémorial Genweb.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément