VIGIER

Par Eric Panthou

Originaire de Clermont-Ferrand (Puy-de-Dôme) ; tué le 11 février 1944 à la bataille d’Arganda (Espagne) ; militant communiste ; volontaire en Espagne républicaine.

Vigier, dont on ignore le prénom, habitait Clermont-Ferrand en 1936 date à laquelle il se porta volontaire pour l’Espagne républicaine. C’est un rapport d’un ancien brigadiste, René Nolot, qui nous apprend son décès et sa ville d’origine. Vigier était sans doute communiste puisque René Nolot, communiste et clermontois, nous le présente comme un ancien "copain de Clermont-Ferrand".
Ces hommes appartenaient au bataillon "Commune-de-Paris" de la 11e Brigade internationale. Après avoir fait quelques semaines de formation, ils furent envoyés pour leur premier coup de feu à Morata de Tajuna le 10 février 1937 pour bloquer l’accès à la route d’Arganda par les troupes franquistes. Là, la compagnie subit le feu de l’artillerie ennemie, perdit son chef de section et chef de groupe et se retrouva isolée dans le secteur de la Maison blanche. Elle perdit plusieurs de ses hommes dont Vigier qui fut tué au Jarama, devant Arganda, le 11 février 1937.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article239753, notice VIGIER par Eric Panthou, version mise en ligne le 3 avril 2021, dernière modification le 3 avril 2021.

Par Eric Panthou

Source : « 23 mois au service de l’Espagne Républicaine », Rapport Nolot : RGASPI F.545 Op. 3 D.394 (consultable en ligne).

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément