CORRE Alfred, Roger, Camille

Par Eric Panthou

Né le 3 mars 1920 à Belfort (Territoire-de-Belfort), tué par l’aviation allemande le 8 septembre 1944 à Lignerolles (Allier) ; résistant au sein des Forces françaises de l’intérieur (FFI).

Fils d’Albert Joseph et de Jeanne Faivre, Alfred Corre était domicilié rue Michelet à Belfort (Territoire-de-Belfort). Il rejoignit la Résistance où il devint sergent, membre de la 4ème Compagnie du 2ème Bataillon FFI à Montluçon (Allier).

Le 8 septembre 1944, un train en provenance de l’Allier se dirigeait vers la Creuse quand il fut mitraillé par 4 avions allemands vers 10 heures entre les ponts du Petit et du Grand Cougour à Lignerolles (Allier). Le train fut immobilisé cinq cents mètres après le pont. Il y eut 3 morts et 2 wagons incendiés. Cette attaque fut attribuée à la Luftwaffe.

Alfred Corre fait partie des victimes.

Il a été reconnu Mort pour la France.

Son nom figure sur le Monument aux Morts square du Souvenir à Belfort.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article239756, notice CORRE Alfred, Roger, Camille par Eric Panthou, version mise en ligne le 3 avril 2021, dernière modification le 16 avril 2021.

Par Eric Panthou

SOURCES : AVCC Caen, AC 21 P 108413, dossier victime de guerre pour Alfred Corre (nc). — SHD Vincennes, GR 16 P 143454, dossier résistant pour Alfred Corre (nc). — Mémorialgenweb. — État-civil Lignerolles.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément