CIONI Émile

Par Eric Panthou

Italien d’origine exécuté sommairement par la Milice le 8 août 1944 à Parentignat (Puy-de-Dôme) ; vraisemblablement mineur ; habitant d’Auzat-sur-Allier, aujourd’hui Auzat-la-Combelle (Puy-de-Dôme) ; résistant ?

Émile Cioni habitait d’Auzat-sur-Allier, aujourd’hui Auzat-la-Combelle, dans le bassin minier de Brassac-les-Mines (Puy-de-Dôme). Il était certainement d’origine italienne et mineur, comme de nombreux ouvriers du bassin.
La ville d’Issoire hébergeait depuis courant le 10 juillet un groupe de miliciens du Var conduits par leur chef, Henri Puech. Ils commirent plusieurs exactions durant leur séjour à la caserne avant de partir en direction de Clermont-Ferrand le 19 août 1944.
Émile Cioni aurait été arrêté en même temps que son amie, Marie Gabrielle Planeix, épouse Grimaldi, le 4 août 1944, lors d’un contrôle, sans doute par la Milice. Madame Planeix renseignait et aidait la Résistance. On ignore le rôle joué par Émile Cioni.
Selon l’enquête menée au lendemain de la guerre, ce ne sont pas les Allemands mais la troupe commandée par Henri Puech qui fut responsable de l’exécution de Marie-Gabrielle Planeix et Émile Cioni. Leurs corps furent retrouvés mutilés au pont de Parentignat, le 13 août pour Émile. Il a été exécuté par les miliciens le 7 ou plus vraisemblablement 8 août.
Selon L’Auvergnat de Paris, dans son édition du 16 février 1952, la transcription du décès d’Émile Cioni serait intervenue à cette date dans le registre d’état-civil d’Auzat.

Son nom figure sur le monument aux Morts d’Auzat-la-Combelle.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article239795, notice CIONI Émile par Eric Panthou, version mise en ligne le 4 avril 2021, dernière modification le 10 mai 2021.

Par Eric Panthou

SOURCES : Arch. dép. du Var, 12 W 26, Cour de justice de Draguignan. Rapport du secrétaire de police Marchand, d’Issoire, circa 1945 (notes prises par Jean-Marie Guillon). — Arch. dép. des Bouches-du-Rhône, 55 W 115. Cour de Justice de Marseille. Jean-Paul Dibon, rapport du commissaire Jean Roussel, d’Issoire, 19 mars 1946 (meurtres Grimaldi, Cioni, Moulet, Samour). — Arch. dép. du Puy-de-Dôme, 908 W 496 : liste des fusillés, des massacrés dans la région du Puy-de-Dôme, 1er mars 1945. — L’Auvergnat de Paris, 16 février 1952. — MémorialGenweb.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément