INCONNU, SOLDAT ALLEMAND, ÉXÉCUTÉ (Ariège)

Par André Balent

Déserteur autrichien de l’armée allemande, fusillé le 14 avril 1944 à Mercus-Garrabet (Ariège), ou peu de temps après

Le 14 avril 1944, un groupe de guerrilleros espagnols de l’AGE (Agrupación de guerrilleros españoles attaquèrent une patrouille allemande dans un lieu où, entre Tarascon-sur-Ariège et Foix, l’Ariège emprunte un passage étroit que traverse un pont de pierres spectaculaire, le Pont du Diable. Les Allemands eurent deux tués et un blessé. Ce dernier, d’origine autrichienne, en profita pour fuir et chercha à gagner un maquis (à proximité, il y avait deux maquis, un des FTPF et l’autre de l’AGE). Ce déserteur fut livré à la Sipo-SD par un maire du voisinage. Il fut fusillé en un lieu indéterminé.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article239802, notice INCONNU, SOLDAT ALLEMAND, ÉXÉCUTÉ (Ariège) par André Balent, version mise en ligne le 4 avril 2021, dernière modification le 4 avril 2021.

Par André Balent

SOURCES : Claude Delpla, La Libération de l’Ariège, postface d’Isabelle Delpla, Toulouse, Le Pas d’Oiseau, 2019, 514 p. [p. 431-432]. — Narcís Falguera (dir.), Guérilleros en terre de France. Les républicains espagnols dans la Résistance française, Pantin, Le Temps des cerises, 2004, 316 p. [p. 110] : dans cet ouvrage sont mentionnés les deux tués allemands et le blessé (14 avril 1944), mais il n’est pas signalé que ce dernier déserta.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément