DÉTROIT Louis, Désiré

Par Jean-Louis Ponnavoy

Né le 16 février 1888 à Aiglepierre (Jura), massacré le 3 septembre 1944 à Les Arsures (Jura) ; cheminot ; victime civile.

Louis Detroit était le fils de Joseph Arsène, cultivateur et de Jeanne Marie Léontine Rouzet, sans profession. Il se maria le 24 septembre 1920 aux Arsures (Jura) avec Céline Pansard et il était père de quatre enfants. Il exerçait le métier de brigadier de la Voie, à Mouchard (Jura).
Le 3 septembre 1944, alors qu’il regagnait son domicile, il fut tué par une patrouille allemande qui l’avait pris pour un maquisard, selon un message que sa femme aurait trouvé sur lui. Sa paye du mois d’août qu’il avait sur lui ne fut pas retrouvée.
Il obtint la mention « Mort pour la France » apposée sur son acte de décès.
Son nom figure sur le monument aux morts à Les Arsures et la plaque commémorative de la SNCF en gare, à Mouchard (Jura).

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article239848, notice DÉTROIT Louis, Désiré par Jean-Louis Ponnavoy, version mise en ligne le 5 avril 2021, dernière modification le 5 avril 2021.

Par Jean-Louis Ponnavoy

SOURCES : Notice sans auteur dans Cheminots victimes de la répression Mémorial 1940-1945, sous la direction de Thomas Fontaine, Perrin/SNCF, Paris, 2017, page 1609.— Mémorial genweb.— État civil (acte de naissance).

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément