FESSMAZ Louise, Célestine, écrit aussi FESSEMAZ

Par Michel Aguettaz

Né le 16 juin 1918 à Saint-Léger (Savoie), blessée mortellement le 24 août 1944 à Saint-Léger (Savoie) ; victime civile.

Fille de Aimé Pierron et Franceline Germain, Louise Fessmaz était veuve et mère d’un enfant.
Le 24 août 1944, les troupes allemandes avaient investi Epierre vers 11 heures, semant la terreur et tentant d’incendier les habitations se trouvant en bordure de la RN 6. Alors que Louise Fessmaz et sa belle-sœur Élise Pierron tentaient de porter secours à deux vieilles femmes sur la rive opposée de l’Arc, elles furent mitraillées. Louise Fessmaz atteinte de quatre projectiles resta plusieurs heures sans secours, le pont permettant de traverser l’Arc ayant été détruit pendant la nuit par les Allemands. Elle resta ensuite pendant sept jours sans soins en raison du chaos qui régnait dans la vallée. Elle mourut le 25 septembre à l’hôpital d’Albertville.
Sur le monument aux morts de Saint-Léger, figure deux fois le nom de Lucie Fessemaz (1939-1945).

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article239858, notice FESSMAZ Louise, Célestine, écrit aussi FESSEMAZ par Michel Aguettaz, version mise en ligne le 7 avril 2021, dernière modification le 7 avril 2021.

Par Michel Aguettaz

SOURCES : Arch. Dép. Savoie, 1382 W 231. — Arch. Dép. Rhône, 3808 W 1233.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément