GOUDE Roger

Par Jean-Louis Ponnavoy

Né le 23 septembre 1905 au Petit-Quevilly (Seine-Inférieure ; Seine-Maritime), victime civile des combats de la Libération morte le 18 août 1944 à Fontainebleau (Seine-et-Marne) ; cheminot ; victime civile.

Roger Goude était marié et domicilié 1 rue du Rocher, à Avon avec son épouse et leurs six enfants. Il exerçait le métier de facteur enregistrant à Thomery (Seine-et-Marne).
Le 18 août 1944 il était allé chercher du ravitaillement à bicyclette et rentrait chez lui. Arrivé au lieu-dit "la Croix du Grand-Maître", il se trouva en plein milieu d’un combat entre Allemands et FFI. Pris entre deux feux, il fut fauché par une rafale de mitrailleuse.
Il obtint la mention « Mort pour la France » apposée sur son acte de décès.
Son nom figure sur la stèle commémorative des victimes civiles 1939-1945, la plaque commémorative de l’église Saint-Pierre, à Avon et la plaque commémorative de la SNCF en gare de Paris-Lyon, à Paris XIIe arr.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article239859, notice GOUDE Roger par Jean-Louis Ponnavoy, version mise en ligne le 6 avril 2021, dernière modification le 7 avril 2021.

Par Jean-Louis Ponnavoy

SOURCES : Notice sans auteur dans Cheminots victimes de la répression Mémorial 1940-1945, sous la direction de Thomas Fontaine, Perrin/SNCF, Paris, 2017, page 1612.— Mémorial genweb.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément