MARTRE Raymond, Louis

Par Jean-Louis Ponnavoy

Né le 12 août 1896 à Parisot (Tarn), massacré le 24 août 1944 à Juvisy-sur-Orge (Seine-et-Oise, Essonne) ; cheminot ; victime civile.

Raymond Martre était le fils de François Joseph Stanislas, maçon et de Anne Augusta Ségur, sans profession. Il était marié et père de deux enfants. Il exerçait le métier de facteur à Juvisy-sur-Orge (Seine-et-Oise), où il était domicilié 33 avenue de la Terrasse.
Le 24 août 1944, il fut tué près de son domicile d’un coup de fusil tiré par un groupe de trois Allemands en déroute fuyant Athis-Mons qui était en cours de libération.
Il obtint la mention « Mort pour la France » apposée en 1944 sur son acte de décès et son nom figure sur le monument aux morts et la plaque commémorative 1939-1945 de la SNCF en gare, à Juvisy-sur-Orge (Essonne).

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article239870, notice MARTRE Raymond, Louis par Jean-Louis Ponnavoy, version mise en ligne le 7 avril 2021, dernière modification le 7 avril 2021.

Par Jean-Louis Ponnavoy

SOURCES : Notice sans auteur dans Cheminots victimes de la répression Mémorial 1940-1945, sous la direction de Thomas Fontaine, Perrin/SNCF, Paris, 2017, page 1618.— Mémorial genweb.— État civil (acte de naissance).

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément