PIOT Alexandrine, Valentine, Julienne, épouse BARBIER

Par Renaud Poulain-Argiolas, Sébastien Avy

Née le 20 mai 1882 à La Fare, hameau de La Fare-en-Champsaur (Hautes-Alpes), morte le 21 juillet 1969 à Salon-de-Provence (Bouches-du-Rhône) ; militante du Comité mondial des femmes contre la guerre et le fascisme.

Le père d’Alexandrine Piot était Alexandre Piot, journalier ; sa mère Louise Boisseranc, tailleuse. Elle était la quatrième d’une fratrie de dix enfants.

Le 13 avril 1916, elle épousa André, Adelin Barbier.

Dans un courrier daté du 14 juin 1940, le commissaire divisionnaire chef de la police spéciale de Marseille adressait au général commandant la 15e région mobilisée B.C.R. des informations concernant huit « femmes indésirables à interner ». Elles représentaient selon lui un danger pour la sécurité nationale. Parmi elles figurait le nom de Piot Alexandrine, veuve Barbier ».
Elle était présentée comme animatrice de la section de Salon du Comité mondial des femmes contre la guerre et le fascisme et domiciliée au 2, rue Portalet à Salon-de-Provence.
Cette liste portait l’entête de la Préfecture des Bouches-du-Rhône, 5e division, 1er bureau.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article239893, notice PIOT Alexandrine, Valentine, Julienne, épouse BARBIER par Renaud Poulain-Argiolas, Sébastien Avy, version mise en ligne le 8 avril 2021, dernière modification le 8 avril 2021.

Par Renaud Poulain-Argiolas, Sébastien Avy

SOURCES : Archives départementales des Bouches-du-Rhône, 142 W 6. — Données des site Filae et Généanet.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément