TAMBON Aimé, Raoul

Par Jean-Louis Ponnavoy

Né le 26 janvier 1904 à Marseille (Bouches-du-Rhône), massacré le 23 août 1944 à Marseille ; cheminot ; victime civile.

Aimé Tambon était marié à Marie-Jeanne Faure. En 1944 il était employé à la SNCF à Marseille-Centre et domicilié 63 rue du Dragon dans le VIe arr. de Marseille ou dans le quartier de Saint-Tronc (Xe arr. )
Les combats pour la Libération de Marseille débutèrent le 21 août 1944 avec le lancement de l’insurrection armée par les FFI.
Le 22 août 1944, en plein combat Aimé Tambon fut mitraillé par une patrouille allemande alors qu’il était en quête d’un médecin pour soigner les blessés. Mortellement touché, il décéda le lendemain.
Le décès fut constaté par le docteur Gleize-Rambal qui employa dans son certificat le terme de « crime de guerre ».
Il obtint la mention « Mort pour la France » et son nom figure sur le monument aux morts du square Narvik devant la gare de Marseille Saint-Charles, à Marseille Ier arr. et sur le monument aux morts du quartier Sainte-Marguerite, à Marseille VIIIe arr. (Bouches-du-Rhône).

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article239905, notice TAMBON Aimé, Raoul par Jean-Louis Ponnavoy, version mise en ligne le 9 avril 2021, dernière modification le 9 avril 2021.

Par Jean-Louis Ponnavoy

SOURCES : Notice sans auteur dans Cheminots victimes de la répression Mémorial 1940-1945, sous la direction de Thomas Fontaine, Perrin/SNCF, Paris, 2017, page 1625.— Mémorial genweb.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément