FERRAGNE

Par Eric Panthou

Résistant au sein des Forces françaises de l’intérieur (FFI) ; disparu.

Le 6 juillet 1944 vers 6h30 un fort détachement de troupes allemandes fit irruption au bourg de Saint-Pierre-Duchamp. Attaquant un groupe de maquisards cantonnés à la Maison d’Ecole. Tous les maquisards, sauf le jeune Ferragne purent s’enfuir mais ils furent poursuivis par les Allemands qui à cette occasion tuèrent un enfant, Michel Marmonnier, 4 mois, tué dans les bras de sa mère, tandis qu’une femme était blessée mortellement. Le jeune Ferragne fait prisonnier, fut torturé et envoyé à Compiègne pour déportation mais il parvint à s’évader de Compiègne. Il fut tué ensuite dans des circonstances et un lieu qu’on ignore. Ses parents habitaient Retournac en Haute-Loire.

Ce n’est pas Gilbert Ferragne, FFI né à Treignac (Corrèze) le 6 octobre 1918 et mort le 30 août 1968 à Saint-Étienne (Loire).

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article239944, notice FERRAGNE par Eric Panthou, version mise en ligne le 10 avril 2021, dernière modification le 26 avril 2021.

Par Eric Panthou

Source : Arch. dép. du Puy-de-Dôme, 908 W 64 : Saint-Pierre-Duchamp, exécution, déportation.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément