La-Rivière (Isère), nuit du 2 au 3 août 1944

Par Jean-Luc Marquer

Dans la nuit du 2 au 3 août 1944, un groupe de résistants du Vercors tenta de traverser l’Isère à La-Rivière (Isère). 5 maquisards y laissèrent la vie.

Le camp 5 (C5) du secteur 8 de l’AS Isère installé sur le plateau du Vercors au Gros-Martel, montagne située à cheval sur les communes de Villard-de-Lans (Isère) et de Méaudre (aujourd’hui Autrans-Méaudre-en-Vercors, Isère) relevait du 6ème bataillon de chasseurs alpins reconstitué et faisait partie de la 1ère compagnie.
Le 21 juillet 1944, l’assaut fut donné contre le Vercors par les troupes allemandes dirigées par le général Pflaum.
Après avoir participé aux combats de la Croix-Perrin, les maquisards du C5 se déplacèrent de campement en campement jusqu’à ce que le manque de vivres les incite à quitter le massif pour tenter de rejoindre L’Albenc (Isère), sur l’autre rive de la rivière Isère, point d’attache du C5.
Les ponts étant gardés, il fallait traverser à la nage ou par bateau. Il restait alors 28 maquisards. Le groupe parvint à La-Rivière (Isère) dans la nuit du 2 au 3 août 1944.
Après avoir évité les soldats allemands qui étaient cantonnés au château, le groupe arriva au bord de l’Isère, divisée à cet endroit en deux bras.
La moitié ne sachant pas nager, deux résistants partirent chercher des bateaux.
14 résistants tentèrent de franchir l’Isère à la nage. Le passage du premier bras s’effectua sans encombres, mais lors de la traversée du second bras où le courant était beaucoup plus violent, cinq périrent :


BEN CIMON André
CHIOSO Jean
GUICHERD Louis
PENIA Hyacinthe
VIARD Jean

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article239962, notice La-Rivière (Isère), nuit du 2 au 3 août 1944 par Jean-Luc Marquer, version mise en ligne le 12 avril 2021, dernière modification le 16 avril 2021.

Par Jean-Luc Marquer

SOURCES : SHD Vincennes GR 19 P 38/16 — Le Pionnier du Vercors, n°86, avril 1994, p. 19 à 22

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément