SCOTTON Remo ou Raymond

Par Antonio Bechelloni

Né le 5 juin 1925 à Esbarres (Côte d’Or), mort en action le 23 août 1944 à Frontenex (Savoie) ; résistant FTPF homologué FFI.

Remo Scotton était le fils de Sébastiano, né à San Nazario, province de Vicence, le 5 mai 1892, maçon et de Maria Mocellin, née à San Nazario le 3 septembre 1897, sans profession.
Résistant FTPF, depuis janvier 1944, d’après une attestation non datée d’un des ses anciens supérieurs dans la Résistance, Raymond Scotton avait participé aux opérations à caractère militaire suivantes : Réception du parachutage des Glières du 1er 1944, prise et libération d’Annecy le 19 août 1944, opérations d’Albertville et de Frontenex où, au lieu-dit le pont de Frontenex, il fut tué par la chute d’un pylône électrique atteint par un tir de mortier en représailles d’une embuscade contre les Allemands.
Il obtint la mention « Mort pour la France » transcrite sur l’acte de naissance et fut homologué soldat des Forces françaises de l’intérieur (FFI).
Son nom figure sur la Stèle 1939-1945 de Frontenex et sur le Monument commémoratif de Faverges (Haute Savoie).

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article239993, notice SCOTTON Remo ou Raymond par Antonio Bechelloni, version mise en ligne le 13 avril 2021, dernière modification le 19 juin 2022.

Par Antonio Bechelloni

SOURCES : Pia Carena Leonetti, Les Italiens du maquis, Paris, Les Éditions mondiales, 1968 — Service historique de la Défense, AVCC, Caen, Cote AC 21 P 153121 (nc) et SHD Vincennes GR 16 P 542337 (nc). — Mémorial GenWeb (site visité le 1er septembre 2019).— État civil (acte de naissance n° 17).

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément