SARTINI Nello

Par Antonio Bechelloni, Jean-Luc Marquer

Né le 2 septembre 1911 à San-Agata-Peltria (Italie), fusillé sommairement le 20 août 1944 à Saint-Martin-d’Hères (Isère) ; maçon ; résistant maquis du Vercors.

Nello Sartini habitait à Saint-Martin-d’Hères (Isère). Il était marié et avait un petit garçon âgé de 16 mois au moment de sa mort. Il était maçon de son état.
Il fut recruté en 1942 par le sous-lieutenant André Pacallet. Il répondit à l’ordre de mobilisation lancé le 9 juin 1944 et gagna le massif du Vercors où il fut intégré à la 3ème Compagnie du 6e Bataillon de chasseurs alpins reconstitué dans le Vercors, dite aussi Compagnie Brisac ou Compagnie civile du Vercors.
Il participa avec sa compagnie aux combats des 13 et 15 juin 1944 à Saint-Nizier-du-Moucherotte (Isère) et fut grièvement blessé par balle au poumon droit. Après avoir été soigné à l’hôpital de Saint-Martin-en-Vercors, il fut déclaré inapte au combat et rejoignit sa famille.
Revenu chez lui le 19 août 1944, il fut dénoncé et arrêté le lendemain par les Allemands qui le fusillèrent le jour même sur la place de la mairie.
Dans son dossier au SHD à Vincennes figurent deux pièces de la même nature, se référant l’une comme l’autre à une proposition de citation (sans date) à l’ordre de la Division signée par le Lieutenant Colonel Huet dit Hervieux, Chef d’État Major de la XIVe Région, ex-Commandant du Vercors. La proposition était ainsi motivée : « Soldat courageux, blessé lors des combats de Saint-Nizier en Juin 1944. Mort pour la France, fusillé par les Allemands à Saint-Martin-d’Hères le 20 août 1944 ». La citation comportait l’attribution d’une Croix de Guerre avec étoile d’argent.
Il obtint la mention « Mort pour la France ».
Son nom figure sur une plaque commémorative apposée sur le lieu de l’exécution et sur le monument aux 1939-1945 de Saint-Martin-d’Hères.


Notice provisoire

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article239994, notice SARTINI Nello par Antonio Bechelloni, Jean-Luc Marquer, version mise en ligne le 13 avril 2021, dernière modification le 15 avril 2021.

Par Antonio Bechelloni, Jean-Luc Marquer

SOURCES : Pia Carena Leonetti, Les Italiens du maquis, Paris, Les Éditions mondiales, 1968. — SHD Vincennes GR 16 P 536325, GR 19 P 38/16. — AVCC Caen AC 21 P 535902 (nc). — MemGenWeb (site visité le 28.08.2019). — S.M.H Mensuel, mai 2015, p. 8 — Le Pionnier du Vercors, n°124, nov 2011, p. 20

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément