BOURGEOIS Marcelle [née REYNAUD Marcelle, Marguerite] dite Miquette

Par Jacques Girault

Née le 22 mars 1931 à Bizerte (Tunisie) ; employée ; militante communiste à Avignon (Vaucluse) ; conseillère municipale d’Avignon.

Fille d’un officier de cavalerie dans des unités de chars et d’une employée du PLM, de fortes pratiques catholiques, Marcelle Reynaud, dans sa jeunesse, encadra des louveteaux catholiques et dispensa le catéchisme. Très croyante, elle voulait devenir infirmière pour soigner les lépreux en Afrique. Après avoir été élève dans les classes primaires du lycée de Briançon (Hautes-Alpes), elle fréquenta une école privée catholique de Tournon (Ardèche) de 1943 à 1947. Elle devint facturière dans une alimentation en gros en 1949.

Elle se maria religieusement en mars 1951 à Tain l’Hermitage (Drôme) avec un instituteur (voir Richard Bourgeois). Le couple eut deux garçons.

Après avoir vécu à Talange (Moselle) de 1951 à 1955, avec son mari, instituteur, elle le suivit où il enseigna à Montmélian (Savoie) en 1955, puis à Pertuis (Vaucluse) en 1959 et à Avignon à partir de 1960. Ce dernier avait adhéré au Parti communiste français en 1956. Elle fit de même en 1963 et milita à l’Union des femmes françaises devenue Femmes solidaires en 1968. Elle participa à la création d’un atelier d’écriture, d’un club de lecture, à l’initiation musicale et plus largement à la culture.

Elle animait dans les années 1980, avec son mari, une antenne de l’Université nouvelle et fut membre de plusieurs conseils d’administration (collège, Marché d’intérêt national, troisième âge notamment).

Secrétaire du comité local de la Fédération des conseils de parents d’élèves de 1961 à 1970, elle fut candidate en 1973 et en 1978 à des élections cantonales. Dans les cantons sud puis ouest d’Avignon, il n’y avait jamais eu de femmes candidates.au Conseil général. Élue conseillère municipale d’Avignon en 1977 sur une liste d’union de la gauche à direction socialiste, elle siégea pendant tout le mandat dans les commissions de la culture, de l’urbanisme et des travaux publics tout en étant déléguée aux quartiers avec un élu socialiste.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article240016, notice BOURGEOIS Marcelle [née REYNAUD Marcelle, Marguerite] dite Miquette par Jacques Girault, version mise en ligne le 14 avril 2021, dernière modification le 14 avril 2021.

Par Jacques Girault

SOURCES : Témoignage de l’intéressée.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément