CHALMEIGNÉ Philippe, Alexandre

Par Jacques Girault

Né le 19 septembre 1910 à Chartrettes (Seine-et-Marne), mort le 26 octobre 2000 à Dammarie-les-Lys (Seine-et-Marne) ; instituteur ; militant syndicaliste du SNI ; militant communiste en Seine-et-Marne ; adjoint au maire de Chartrettes.

Fils de fermiers (son père fut sans doute gravement blessé pendant la Grande Guerre), Philippe Chalmeigné, pupille de la Nation à partir de 1919, fut élève de l’Ecole normale d’instituteurs de Melun. Nommé dans un village de Seine-et-Marne, il devint peu après instituteur à Chartrettes puis directeur jusqu’à sa retraite. Il fut secrétaire de la mairie pendant trente-six ans.

Il se maria le 21 juillet 1936 à Paris (XIe) où il habitait, alors que son père et sa mère, sans profession, demeuraient à Crisenoy (Seine-et-Marne). Son épouse, Germaine, Angelina, Alphonsine Paillard, sans profession, naquit à Chartrettes, le 7 janvier 1915. Fille d’un cultivateur, elle devint secrétaire de mairie à Chartrettes, succédant à son mari après sa retraite. Ils eurent trois filles.

Adhérent du Syndicat national des instituteurs, il fut membre du conseil syndical de la section départementale pendant plusieurs années.

Il appliquait les méthodes pédagogiques de l’École moderne (Freinet) et accueillait les élèves de l’École normale d’instituteurs de Melun pour des stages d’initiation professionnelles. Il siégea dans diverses instances paritaires professionnelles. Lors du congrès national du SNI, le 15 juillet 1958, il intervint dans le débat de la réunion pédagogique consacrée à l’enseignement des sciences à l’école primaire en insistant sur la curiosité des enfants. A partir de 1993, il adhéra au SNUipp-FSU.

Philippe Chalmeigné adhéra au Parti communiste français en 1944 et participa aux luttes des ouvriers agricoles lors de la "grève des battages" en 1945. Il fut le candidat communiste aux élections cantonales en 1955, 1961, 1967, 1973 et 1976 (élection complémentaire) dans le canton de Châtelet-en-Brie, orienté à droite. Retraité, il fut élu conseiller municipal et adjoint au maire de Chartrettes en 1971.

Militant laïque, après sa retraite, il milita parmi les délégués cantonaux devenus délégués départementaux de l’Éducation nationale.

Veuf depuis 1998, il fut admis dans une maison de retraite de Dammarie-les-Lys.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article240021, notice CHALMEIGNÉ Philippe, Alexandre par Jacques Girault, version mise en ligne le 14 avril 2021, dernière modification le 14 août 2021.

Par Jacques Girault

SOURCES : Archives du Comité national du PCF. — Renseignements fournis par sa fille. — Notes de Bernard Pharisien et de Jean-Claude Radigon.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément