SALAS Cécile

Par Jean-Louis Ponnavoy

Né le 9 août 1925 à Sidi Bel Abbes (Algérie), victime civile des combats de la Libération morte le 20 octobre 1944 à Ronchamp (Haute-Saône) ; trieuse de houille ; victime civile.

Cécile Salas était la fille de José Ramon Delphin et de Berthe Eugénie Kiener. Elle était célibataire et domiciliée à Champagney. Elle exerçait le métier de trieuse de houille.
Le 18 septembre 1944, les Allemands s’étaient établis sur une ligne de résistance entre Ronchamp et Magny-Danigon. De violents combats eurent lieu avant que Ronchamp soit entièrement libérée le 4 octobre par des unités de la 1re armée française mais les combats se poursuivront jusqu’au 19 novembre car les Allemands s’étaient retranchés à Champagney et opposaient une très forte résistance.
Cécile Salas fut victime des tirs d’artillerie échangés entre les deux camps et décéda le 29 septembre à 13 heures au hameau de Recologne, à Ronchamp.
Elle obtint la mention « Mort pour la France » par décision du Secrétariat général des Anciens combattants et victimes de guerre en date du 18 octobre 1945.
Son nom figure sur le monument de la Libération, à Besançon (Doubs) et le monument aux morts 1939-1945, à Ronchamp (Haute-Saône).

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article240033, notice SALAS Cécile par Jean-Louis Ponnavoy, version mise en ligne le 14 avril 2021, dernière modification le 14 avril 2021.

Par Jean-Louis Ponnavoy

SOURCES : Wikipédia Ronchamp et Champagney (Haute-Saône).—Yves Gras La 1ère D.F.L. Presses de la cité, Paris, 1983.— État civil (acte de décès).

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable