KECH Joseph.

Par Renée Dresse

Décédé le 2 mars 1963 à l’âge de 54 ans. Ouvrier mineur, militant syndical chrétien à Beyne-Heusay (pr. et arr. Liège), délégué de la Centrale des francs-mineurs.

Joseph Kech, qui travaille à la Société anonyme des charbonnages de Wérister dont une partie de la concession couvre notamment les communes de Fléron (pr. et arr. Liège) et Beyne-Heusay, milite à la Centrale des francs-mineurs depuis le 15 novembre 1932 au sein de la section syndicale de Beyne-Heusay.
En 1950, Joseph Kech est élu membre du premier comité d’entreprise qui vient d’être formé. Il assume également la présidence du comité syndical des Francs-mineurs de Wérister.

Joseph Kech meurt subitement le 2 mars 1963 alors que le 22 février, il avait accepté de figurer sur la liste syndicale en vue des prochaines élections sociales. Selon Au travail, sa mort suscite une forte émotion dans les rangs chrétiens mais aussi socialistes. Les ouvriers de surface demandent à la direction de Wérister l’envoi d’une délégation à son enterrement. Ils essuient un refus, la direction craignant « de créer un précédent ». Les cinquante ouvriers, syndiqués chrétiens et socialistes, décident à l’unanimité de ne pas travailler et d’assister aux funérailles de Joseph Kech. Certains d’entre eux portent, à l’initiative du délégué principal socialiste, la dépouille de Kech jusqu’au cimetière.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article240042, notice KECH Joseph. par Renée Dresse, version mise en ligne le 15 avril 2021, dernière modification le 15 avril 2021.

Par Renée Dresse

SOURCE : « À Liège. In memoriam Joseph Kech », Au travail, mars 1963.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément