LÉONARD Émile. Pseudonyme : Léo.

Par Renée Dresse

Décédé à Tournai (aujourd’hui pr. Hainaut, arr. Tournai-Mouscron) en mai 1940 à l’âge d’environ 30 ans. Permanent du Syndicat chrétien des chemins de fer, postes, télégraphes, téléphones, marine, aéronautique (CPTTMA), responsable de la presse syndicale.

Vers 1935-1936, Émile Léonard est le délégué permanent du Syndicat chrétien des chemins de fer, postes, télégraphes, téléphones, marine, aéronautique (CPTTMA) pour la Régie des télégraphes et des téléphones (RTT). Il dirige le journal du syndicat, Le Bon combat, pour lequel il écrit de nombreux articles sous le pseudonyme de Léo.

En 1935-1936, Émile Léonard publie un livre, L’âme des errants. En mai 1940, il meurt en service commandé lors des bombardements allemands à Tournai. Le Bon combat lui rend hommage en mai 1949 : c’est un « homme grand au profil d’ascète avec des yeux bruns, pleins de rêve » ; il a « un cœur tendre, une âme de poète ».

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article240060, notice LÉONARD Émile. Pseudonyme : Léo. par Renée Dresse, version mise en ligne le 15 avril 2021, dernière modification le 15 avril 2021.

Par Renée Dresse

SOURCE : Le Bon combat, 1935-1936 ; 30 novembre 1944, p. 1 ; 15 mai 1949, p. 1.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément