GUILLOT Roger, Francis, Jacob dit Bruchon

Par Michelle Destour

Né le 8 janvier 1920 à Marseille (Bouches du Rhône), résistant mort au combat le 5 juillet 1944 à Saint-Maurice-en-Gourgois (Loire) ; chef de groupe-franc AS-FFI, GMO du 18 juin.

Le 5 juillet 1944, des soldats allemands accompagnés de miliciens donnèrent l’assaut à des résistants de l’Armée Secrète à Saint-Maurice-en-Gourgois. Les assaillants incendièrent trois fermes et s’en prirent à leurs occupants dans le hameau de Gland. Dans le même temps, ils attaquèrent à proximité la ferme Chomet (ou Chaumet) sur la commune de Çaloire (Loire) où cantonnaient en partie les maquisards. Les affrontements firent 7 victimes civiles et 7 résistants furent tués.

L’acte de décès de Roger Guillot, d’abord établi pour un inconnu, a été rectifié le 4 juin 1945.
Mort Pour la France, son nom figure sur la stèle commémorative du combat de Gland.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article240086, notice GUILLOT Roger, Francis, Jacob dit Bruchon par Michelle Destour, version mise en ligne le 16 avril 2021, dernière modification le 26 avril 2021.

Par Michelle Destour

Sources : AVCC, Caen, 21P 200538 (nc). – SHD Vincennes : GR 16P 279592 (nc). — Arch. Départ. du Rhône : Mémorial de l’Oppression, cote 3808W813. – René Gentgen , Résistance Loire, ed. Esperluette 1993. — Site Mémoire des Hommes – Site Memorialgenweb. — État civil de Saint-Maurice-en Gourgois (Loire).

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément