ZIANE Ahmed

Par Jean-Louis Ponnavoy

Né le 7 octobre 1909 à Djebala, commune mixte de Nédroma (département d’Oran, Algérie), exécuté sommairement le 18 juin 1940 à Clamecy (Nièvre) ; militaire des troupes d’Afrique ; soldat du 6e RTA puis de la 39e Cie de travailleurs.

Ahmed Ziane était le fils de Belarbi ould Mohammed et de Aouali Ziane. Il était domicilié à Nédroma où il se maria le 28 octobre 1934 avec Hlima Ziane, née le 25 février 1917. Il fut appelé au service militaire dans la classe 1929 au SSRI d’Oran avec le n° matricule 3094.
Il fut rappelé à l’activité par le décret de mobilisation générale du 1er septembre 1939 et affecté le 28 septembre au 6e RTA. Il embarqua pour la métropole le 7 octobre 1939 et débarqua à Marseille le 9 octobre. Il fut rattaché au dépôt d’infanterie n° 52 bis au camp d’Avord et partit à la 39e compagnie de travailleurs le 26 janvier 1940. L’itinéraire des compagnies de travailleurs est assez difficile à suivre car elles se déplaçaient beaucoup sur l’ensemble du front. Selon la Circulaire n°18/80 du 7 février 1980 de la CNAV (Caisse nationale d’assurance vieillesse), les 38e et 39e compagnies se trouvaient sur la Moselle de 1939 jusqu’à juin 1940. La 39e compagnie fut sans doute capturée à cet endroit ou sur les lignes de la Loire en se repliant. Ahmed Ziane fut donc fait prisonnier avec son unité en juin 1940 sans pouvoir donner plus de précisions.
Le 16 juin 1940, les Allemands prirent Clamecy (Nièvre) et répartirent leurs prisonniers dans trois camps autour de la ville. Le 18 juin 1940, 44 prisonniers dits à tort "Tirailleurs Sénégalais" parmi lesquels Ahmed Ziane furent extraits des camps où ils avaient été emprisonnés.
Sous le prétexte futile que l’un d’eux aurait mordu avec vigueur un officier allemand visitant le camp de prisonniers, ils furent désignés pour être exécutés et emmenés vers le petit bois de la Pépinière où ils furent massacrés arbitrairement à la mitrailleuse.
Un seul réussit à s’échapper mais fut abattu quelques jours après à Oisy (Nièvre). Les corps restèrent cinq jours dans le bois avant que le maire les fasse enterrer dans une tranchée à cause du manque de cercueils.
Ahmed Ziane obtint la mention « Mort pour la France » par décision du ministère des Anciens combattants en date du 4 novembre 1948.
L’acte de décès fut dressé par l’officier d’État civil du ministère des Anciens combattants et victimes de guerre le 7 avril 1949 et transcrit à Nédroma le 19 avril 1949.
Il est aujourd’hui inhumé avec ses camarades dans l’ossuaire de la Nécropole nationale, à Fleury-les-Aubrais (Loiret).
Son nom figure sur le monument commémoratif aux 43 Soldats Français Africains massacrés par les Allemands, à Clamecy (Nièvre).

Voir la monographie Clamecy (Nièvre) 18 juin 1940

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article240105, notice ZIANE Ahmed par Jean-Louis Ponnavoy, version mise en ligne le 23 avril 2021, dernière modification le 21 août 2021.

Par Jean-Louis Ponnavoy

SOURCES : dossier AVCC Caen, AC 21 P 175424.— France3 bourgogne franche-comté 16/06/2020 Juin 1940 : le massacre des « tirailleurs sénégalais » à Clamecy.— Michaël Boudard La Nièvre et ses prisonniers de guerre (1940-1945) Tome 1 : 1940, L’année terrible.— Mémoire des hommes.— Mémorial Genweb.— Informations transmises par son arrière-petite-fille Amina Ziane.— État civil (actes de naissance, mariage, décès).

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément