CHARLES Norbert

Par Jean-Louis Ponnavoy

Né le 10 juillet 1904 à Montmirail (Marne), disparu à partir du 7 février 1941 à Soissons (Aisne) ; cheminot ; militant communiste ?.

Norbert Charles entra à la Compagnie du chemin de fer de l’Est en mars 1935, en qualité de cantonnier à Montmirail (Marne) puis à Artonges (Aisne). En août 1938, il fut affecté en gare de Raincy-Villemomble et il était domicilié allée Groslier, à Villemomble (Seine, Seine-Saint-Denis).
Le 8 mars 1940, il fut radié de son statut d’affecté spécial par mesure disciplinaire et en octobre il fut rayé des contrôles en application de la loi du 18 septembre 1940. On ignore si cette mesure est imputable à une quelconque activité communiste clandestine. il fut arrêté par les Allemands le 7 février 1941 et n’a plus été revu ensuite. Fut-il exécuté ou déporté ? À la Libération, la SNCF reçut une notification par laquelle Norbert Charles serait mort le 4 mai 1945 à Freising, en Bavière.
Son nom n’apparait sur aucun monument connu.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article240201, notice CHARLES Norbert par Jean-Louis Ponnavoy, version mise en ligne le 23 avril 2021, dernière modification le 9 septembre 2022.

Par Jean-Louis Ponnavoy

SOURCES : Stéphane Robine dans Cheminots victimes de la répression Mémorial 1940-1945, sous la dir. de Thomas Fontaine, Perrin/SNCF, Paris, 2017.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément