PÉHU Charles, Émile [Pseudonyme dans la Résistance : Charlot]

Par Jean-Pierre Husson, Jocelyne Husson

Né le 6 août 1920 à Verzenay (Marne), mort au combat le 29 août 1944 à Beine-Nauroy (Marne) ; ouvrier vigneron ; résistant, FFI.

Charles Péhu
Charles Péhu
SOURCE : Photo sur monument

Charles Péhu était le fils d’Arthur Georges Péhu, bourrelier, et de Julia Noémie Duval, vigneronne. Célibataire, il était domicilié à Verzenay (Marne), où il exerçait la profession d’ouvrier-vigneron.

Il rejoignit les Forces françaises de l’intérieur au sein du groupe FFI de Verzenay commandé par son frère aîné Antonin Péhu.
Le 25 août 1944, dans le cadre du plan Paul, ce groupe qui appartenait à la centaine Duriez est venu se positionner à proximité du terrain des Marquises dans l’attente d’un parachutage d’armes annoncé sur le secteur de Moronvilliers qui finalement s’est effectué au-dessus du territoire de Pontfaverger (Marne). Le 29 août 1944 à 8 heures, Charles Péhu et Raymond Lerond partis en reconnaissance sont tombés dans une embuscade tendue par des soldats allemands et ont été tués sur le territoire de la commune de Beine-Nauroy (Marne).

Le 29 août 1944 à 8 heures, il a été tué avec son camarade Raymond Lerond dans une embuscade sur le territoire de la commune de Beine-Nauroy (Marne).

Charles Péhu a été reconnu « Mort pour la France » et il a été homologué FFI.

À Beine-Nauroy, une stèle a été élevée à proximité du lieu de l’embuscade, sur la D34, au lieu-dit « Derrière la rue Rémy ».
À Verzenay, le nom de Charles Péhu est inscrit sur des plaques commémoratives apposées sur le monument aux morts du cimetière et dans le hall de la mairie.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article240226, notice PÉHU Charles, Émile [Pseudonyme dans la Résistance : Charlot] par Jean-Pierre Husson, Jocelyne Husson, version mise en ligne le 25 avril 2021, dernière modification le 26 avril 2021.

Par Jean-Pierre Husson, Jocelyne Husson

Charles Péhu
Charles Péhu
SOURCE : Photo sur monument
À Beine-Nauroy
À Beine-Nauroy
Sur le monument aux morts de Verzenay
Sur le monument aux morts de Verzenay
Dans la mairie de Verzenay
Dans la mairie de Verzenay
SOURCE :
Photos Jean-Pierre et Jocelyne Husson

SOURCES : AVCC, Caen, AC 21 P 123 718 (NC). — SHD, Vincennes, GR 16 P 463048 (NC). — Arch. Dép. Marne, M 4774, Membres de la résistance tués au combat ou fusillés après capture. — Frédéric Ritter, Verzenay, son histoire, Reims, Société de presse et d’édition régionale, 1950. — Témoignages de Raymonde Péhu, Pierre Rodrigue, Georges Quénardel et Maurice Vol, anciens membres du groupe FFI de Verzenay, recueillis le 1er décembre 2006. — Mémorial Gen Web. — État civil, Verzenay (acte de naissance) ; Beine-Nauroy (acte de décès).

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément