BIAU Jean, Alfred, Antonin [pseudonyme Jacques Blondeaux]

Par Antonio Bechelloni

Né le 27 octobre 1918 à Montricoux (Tarn-et-Garonne), exécuté sommairement le 20 juin 1944 à Vaïssac (Tarn-et-Garonne) ; conducteur de cylindre ; résistant AS.

Marié, père de deux enfants, conducteur de cylindre de son état, il servit dans le Corps franc Dumas, A.S. 6è Compagnie du Tarn-et-Garonne du 1er janvier au 20 juin 1944. Dans son dossier de résistant présent au SHD à Vincennes figure un mémoire de proposition pour la médaille militaire à titre posthume avec la motivation suivante : « Chef de groupe plein d’allant, sérieux et dévoué. Au retour d’une mission a tenté de forcer un barrage allemand. Après avoir épuisé ses munitions et tué plusieurs ennemis, a été fait prisonnier et fusillé [avec ses camarades de combat] à proximité du lieu d’engagement [dans le bois de] Cabertat, près de Vaïssac (Tarn-et-Garonne) ».

Il obtint la mention mort pour la France et fut homologué FFI. Son nom figure sur le monument aux morts ainsi que sur les plaques commémoratives de Montricoux (Tarn-et-Garonne), tout comme sur le monument commémoratif de Vaïssac (Tarn-et-Garonne).

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article240244, notice BIAU Jean, Alfred, Antonin [pseudonyme Jacques Blondeaux] par Antonio Bechelloni, version mise en ligne le 27 avril 2021, dernière modification le 27 avril 2021.

Par Antonio Bechelloni

SOURCES : SHD Vincennes GR 16 P 58321 — Mémorial genweb (Site visité le 27.01.2021).

Version imprimable Signaler un complément