CAMPORA Guy, Marcel

Par Renaud Poulain-Argiolas

Né le 3 octobre 1953 dans le département d’Oran (Algérie), mort le 12 février 2020 à Salon-de-Provence (Bouches-du-Rhône) ; instituteur ; militant et élu communiste de Miramas (Bouches-du-Rhône).

Guy Campora en 1983. Photo extraite du Journal de Miramas n°3.

Lors des élections municipales de mars 1977 à Miramas, Guy Campora fut candidat sur la « Liste d’Union de la gauche et des démocrates », soutenue par le PCF et conduite par l’instituteur Georges Thorrand. À l’issue du scrutin, Thorrand devint le nouveau maire et Guy Campora conseiller municipal.
Il était à nouveau présent sur la « Liste d’Union de la gauche » menée par Thorrand pour les municipales de mars 1983. Cette nouvelle victoire leur permit de conserver leurs sièges. Guy Campora avait alors 30 ans.
En mars 1989, il figurait en 9e position sur la « Liste d’Union des Forces de Gauche et de Progrès » de Georges Thorrand. Mais ce fut cette fois le médecin UDF Pierre Carlin qui gagna la mairie.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article240249, notice CAMPORA Guy, Marcel par Renaud Poulain-Argiolas, version mise en ligne le 29 avril 2021, dernière modification le 29 avril 2021.

Par Renaud Poulain-Argiolas

Guy Campora en 1983. Photo extraite du Journal de Miramas n°3.

SOURCES : Bulletins de vote des 13 mars 1977, 20 mars 1977 et 6 mars 1983. — Le Journal de Miramas n°3, 2 mars 1983. — Tract appelant au scrutin du 12 mars 1989. — Site Match ID, Acte n°123, Source INSEE : fichier 2020, ligne n°65513.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément