BOURLIER Jacques, Emmanuel, alias Barbier

Par Annie Pennetier

Né le 22 août 1908 à Bué (Cher), mort en action le 4 septembre 1944 à Avord (Cher) ; résistant FFI.

Jacques Bourlier était le fils de Frédéric Emmanuel Bourlier et de Jeanne Marie Carrer, son épouse ; le couple avait deux enfants. Il appartenait à La Franc-Maçonnerie, loge Travail et Fraternité de Bourges (Cher).
Il s’engagea dans la résistance dans le nord du Cher. En 1944, il était le chef de la 3e section du maquis de Menetou-Salon rattaché au mouvement Vengeance. Le 30 août ou 1er septembre 1944, le lieutenant Bourlier alias Barbier réussit à capturer une voiture d’État-major allemand avec ses occupants et des dossiers militaires contenant le plan de repli de la division, dans une ferme aux environs de Brécy. « La capture de l’ordre de mouvement de la XVIe Division d’infanterie devait permettre une action particulièrement efficace de l’aviation alliée et des forces de terre contre cette unité durant les jours suivants ». La lettre de l’officier de liaison à sa famille est révélateur de l’état d’esprit qui règne dans les rangs de la Wehrmacht : « Ça pète de tous les côtés et par tous les bouts ; plus nous marchons vers l’est, plus la Résistance française devient forte ».
Alors que les maquisards étaient sans nouvelles de deux des leurs, Jacques Bourlier et Clément Vigna, Georges Ruesch, alsacien interprète franco-allemand à Bourges qui informait les résistants, s’était proposé pour entreprendre des démarches auprès de l’Archevêché afin que les autorités religieuses négocient un échange avec les deux prisonniers allemands près à se rendre qu’il avait conduit à l’état-major du maquis de Menetou-Salon. Mais Jacques Bourlier et Clément Vigna, capturés furent exécutés le 4 septembre 1944 près de la base militaire d’Avord occupée par la Wehrmacht et la Luftwaffe.
Reconnu "Mort pour la France", il a été homologué FFI avec le statut de militaire.
Jacques Bourlier a été décoré de la Croix de guerre.
Une stèle a été érigée sur le lieu de son exécution en son nom et celui de Clément Vigna.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article240317, notice BOURLIER Jacques, Emmanuel, alias Barbier par Annie Pennetier, version mise en ligne le 28 mai 2021, dernière modification le 28 mai 2021.

Par Annie Pennetier

SOURCES : AVCC, Caen, 21P 31127 (nc). — SHD, Vincennes, GR 19P 18/2 et GR16P82982 (nc). —Marcel Cherrier, Michel Pigenet, Combattants de la liberté, la résistance dans le Cher , Éditions sociales, 1976. — Alain Raffesthain, La Résistance aux mains nues, Royer, 1997. — MémorialGenweb.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément