LAURENT Jules, Charles

Par Eric Panthou

Né le 27 novembre 1918 à Riom (Puy-de-Dôme), exécuté sommairement le 31 août 1944 à Vaux-devant-Damloup (Meuse) ; prêtre ; résistant.

Jules Laurent est le fils du colonel Laurent -commandant le 10e régiment de chasseurs en garnison au quartier Harville à Sampigny (Meuse) en 1914- et Léonie Dautel. Élevé avec son frère jumeau, ses parents avaient obtenu une dérogation afin de le dispenser de fréquenter l’école communale. Sa vocation religieuse s’étant manifestée, il commença ses études au petit séminaire Saint-Jean de Glorieux avant de poursuivre au grand séminaire de Verdun. Le 23 avril 1943, il y fut ordonné prêtre à la cathédrale. Peu de temps après, il concélébra avec l’abbé Camille Rosemuler la messe dominicale en l’église Saint-Pierre de Sampigny.

Nommé vicaire à Stenay et aumônier de la troupe scout de la commune, l’abbé Laurent, conjointement avec son collègue de Mouzay, s’engagea dans la Résistance. Ils transmirent alors des messages à l’aide de pigeons voyageurs aux chefs clandestins de la résistance. Le 28 août 1944, par dénonciation à la suite de bavardages intempestifs ou fuites de renseignements captés par l’occupant, ils furent arrêtés à Stenay par la Gestapo, peut-être du Mans (Sarthe) qui battait en retraite.
Conduits à la prison de Verdun, ils en sortirent le 30 août avec 14 autres hommes pour être exécutés sommairement par le SD dans un coin reculé d’une forêt près du tunnel de Tavannes sur la commune de Vaux-devant-Damloup (Meuse) à l’aube du 31 août 1944.
Enterrés sommairement, la fosse commune n’a été découverte fortuitement que le 23 décembre 1944. 16 corps furent ainsi retrouvés dont un est resté inconnu.
Ils s’appelaient Henri Biochi, Jean Camblat, Paul Commerlati, Raymond Cordier, Fernand Dhios, Jean Écosse, Armand Hédon, Marcel Jappin, François de Kinder, l’abbé Jules Laurent, Roger Letellier, l’abbé Paul Millier, André Perrin, Pierre Thomas et le Dr Vernier.

Jules Laurent et son collègue furent enterrés dans une tombe commune, au cimetière de Glorieux , commune de Verdun (Meuse).

Une rue porte son nom depuis avril 1945 dans la commune de Sampigny (Meuse) où avec ses parents il avait résidé. Son nom figure également sur le monument des fusillés de Tavannes.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article240372, notice LAURENT Jules, Charles par Eric Panthou, version mise en ligne le 7 mai 2021, dernière modification le 10 mai 2021.

Par Eric Panthou

SOURCES : SHD Vincennes, GR 16 P 342765, dossier résistant Jules Laurent (nc). — Tavannes : Lieu historique sur la route du Fort de Vaux, Verdun, Les Éditions Lorraines Frémont, sd, 24 p. — "Hommage aux seize fusillés de Tavannes", L’Est Républicain, 1er septembre 2020. — "Il y a 70 ans, l’abbé Laurent était fusillé", Page Wikipédia sur le massacre de Tavannes. — Mail de Jean-Claude Laurent, le 7 mai 2021.

Version imprimable Signaler un complément