DOUSSON Jean, Claude

Par Eric Panthou

Né le 8 septembre 1902 à Mézères (Haute-Loire), mort sous la torture le 25 juillet 1944 à Saint-Étienne (Loire) ; polisseur ; militant communiste ; évadé ; résistant FFI.

Fils de Pierre Dousson, 22 ans, cultivateur et de Rosine Villevieille, 21 ans, ménagère, Jean Dousson demeurait chemin des Balmas à Bron (Rhône) où il exerçait la profession de polisseur.
Il fut condamné le 13 février, à 15 ans de travaux forcés par le tribunal militaire de la 14ème Division militaire pour activité communiste et détention d’armes.
Emprisonné à la prison du Puy avec plusieurs dizaines d’autres détenus politiques, essentiellement communistes, il fit partie des 26 autorisés à s’évader le 25 avril 1943 ; mais, comme 15 de ses camarades, il fut bientôt repris.
Il fit partie des 79 prisonniers qui quelques mois plus tard, dans la nuit du 1er au 2 octobre 1943 purent s’évader de nouveau du Puy, grâce aux FTP. L’opération fut un succès.
Il rejoignit à une date indéterminée la région de Saint-Étienne (Loire). Arrêté par la Gestapo, il mourut sous la torture à l’hôtel du Forez, à Saint-Étienne le 28 juillet 1944, le 25 juillet selon un jugement du tribunal de Première instance de Saint-Etienne en date de du mars 1949. Ces renseignements ont été donnés par un certain Labouret, agent du SD, à Victor Dousson, alias René Joule, venu assister à un procès.

Il a été reconnu Mort pour la France

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article240404, notice DOUSSON Jean, Claude par Eric Panthou, version mise en ligne le 14 mai 2021, dernière modification le 27 mai 2021.

Par Eric Panthou

SOURCES : Arch. du Rhône : évasion du Puy. — SHD Vincennes, GR 16 P 191462, dossier résistant Jean Dousson (nc). — Le Plateau Vivarais-Lignon. accueil et résistance, 1939-1946 : actes du colloque du Chambon-sur-Lignon. Société d’histoire de la montagne, 1992. — Généanet. — État civil Mézères.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément