BAR André

Par Michel Aguettaz

Exécuté le 23 août 1944 à Saint-Michel-de-Maurienne (Savoie) ; victime civile.

Les 22- 23 août 1944, une colonne allemande motorisée renforcée par un détachement de l’Afrika Corps, faisant retraite vers l’Italie, fut attaquée par un groupe de résistants FFI à Saint-Michel-de-Maurienne (Savoie). Les convois furent ainsi bloqués dans la vallée de la Maurienne. S’en suivirent des combats à La Saussaz au niveau de l’usine d’aluminium AFC (devenue Pechiney) dans laquelle André Bar travaillait, ainsi que des représailles sur la population.
Il fut exécuté ou abattu le 23 août 1944 à Saint-Michel-de-Maurienne.
Son nom figure sur le monument aux morts de Saint-Michel-de-Maurienne et sur la plaque des employés de l’ancienne usine Pechiney tués le 23 août 1944.

Son décès n’a pas été reporté sur l’état civil de Saint-Michel-de-Maurienne.

Ce massacre fit 25 victimes.

(en cours de rédaction)

Voir Saint-Michel-de-Maurienne (Savoie) : 23 août 1944

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article240437, notice BAR André par Michel Aguettaz, version mise en ligne le 11 mai 2021, dernière modification le 11 mai 2021.

Par Michel Aguettaz

SOURCES : Arch. Dép. Rhône, 3808 W 1306. — Arch. Dép. Savoie.— État civil de la mairie de St Michel-de-Maurienne, recherche infructueuse.— MémorialGenWeb.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément