FAGARD Louis, Armand

Par Marie-Cécile Bouju

Né 19 janvier en 1895 à Chelles (Seine-et-Marne), maçon, cheminot, résistant.

Fils de Louis Alexandre Fagard et de Théodorine Barbier, Louis Fagard était maçon au moment de sa mobilisation.
Le 31 août 1914, Fagard a devancé l’appel. Le 10 janvier 1915, il est fait prisonnier à Argonne. Il resta détenu en Allemagne jusqu’au 25 décembre 1918. Démobilisé, il fut affecté spécial dans les chemins de fer.
Après la guerre, Louis Fagard s’installa à Dijon (Côte d’Or). Il devint employé au PLM ; il fut manœuvre puis en 1927 conducteur. Il était socialiste.
Pendant la Seconde Guerre mondiale, Fagard s’engagea dans la résistance, tout comme son fils et sa belle-fille. Il aida à la fuite des résistants et des juifs pourchassés.
Il a épouse Camille Leclaire le 16 juillet 1919 à Dijon (Côte d’Or). Le couple eut au moins un fils, Robert.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article240475, notice FAGARD Louis, Armand par Marie-Cécile Bouju, version mise en ligne le 15 mai 2021, dernière modification le 15 mai 2021.

Par Marie-Cécile Bouju

SOURCES : registre matricule n°328 1 R 1435 [en ligne] AD Seine-et-Marne. - Acte de mariage n°457 [en ligne] AD Côte d’Or. - Paul Chauvet. La Résistance chez les fils de Gutenberg dans la Deuxième Guerre mondiale. Paris : à compte d’auteur, 1979, p. 217-218.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément